Home / Economie & Entreprise / Le Cluster GreenH2 met en ligne sa plateforme

Le Cluster GreenH2 met en ligne sa plateforme

GreenH2Le Cluster GreenH2, premier groupement de l’hydrogène vert en Afrique, vient de lancer son site internet. Cet écosystème y présente les activités, le bureau et les comités du cluster et offre un éclairage sur l’actualité, les missions et les perspectives du secteur, a indiqué le groupe, qui a tenu son assemblée générale constitutive en mars dernier et constitué son bureau exécutif en avril.

Le site intégrera également des rapports et des études sur cette filière à fort potentiel, a précisé le cluster, ajoutant qu’il « évoluera constamment pour répondre aux besoins de ses membres et accompagner la dynamique nationale« . Considéré comme le noyau de l’écosystème hydrogène au Maroc, le cluster, dédiée à la recherche appliquée et l’innovation industrielle, s’adresse à tous les acteurs (publics et privés) nationaux et internationaux opérant dans le secteur de l’hydrogène vert et des technologies propres. S’appuyant sur les infrastructures de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables (IRESEN), développées en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), ce cluster a également pour vocation de renforcer les capacités et d’encourager le transfert du savoir-faire, à travers des projets collaboratifs innovants dans le domaine de l’hydrogène vert au Royaume et à l’étranger.

Ce Cluster permettra de fédérer l’écosystème national autour d’objectifs communs, pour construire conjointement un environnement favorable afin de développer une filière industrielle verte à forte valeur ajoutée. Outre certaines universités marocaines publiques et privées et un ensemble d’entreprises œuvrant dans le secteur de l’énergie, les principaux membres fondateurs du ClusterH2 sont le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement, le ministère de l’Industrie, du commerce, et de l’économie verte et numérique, le Groupe OCP, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), l’IRESEN, l’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN), l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE) et l’Office national de l’eau potable et de l’électricité (ONEE).

About Rédaction

Check Also

L’activité industrielle

Les industriels optimistes en ce 2e trimestre 2021

Les industriels voient d’un œil plutôt optimiste leurs productions au terme du deuxième trimestre, selon ...