Home / Maroc / Ibrahim El Haissen signe son nouvel ouvrage «L’art plastique contemporain, le choc de l’actuel»

Ibrahim El Haissen signe son nouvel ouvrage «L’art plastique contemporain, le choc de l’actuel»

En présence d’une pléiade d’artistes, de journalistes, d’hommes de lettres et d’étudiants, l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts (ESBA) de Casablanca a abrité récemment la cérémonie de signature de l’ouvrage « L’art plastique contemporain, le choc de l’actuel » de l’artiste-peintre et critique d’art Ibrahim El Haissen. Cet événement s’inscrit dans le cadre des activités culturelles et artistiques qu’organise l’ESBA de Casablanca au profit de ses étudiants.

Ibrahim El HaissenCe nouvel ouvrage « L’art plastique contemporain, le choc de l’Actuel», de 268 pages, paru aux Editions Lignes et ombres, à Amman en Jordanie, en 2022, se veut une exploration des questions esthétiques et les défis de l’art contemporain. Son auteur Ibrahim El Haissen y présente de nombreux concepts et contextes visuels et historiques entre autres éléments clés de la cartographie de l’art contemporain, en pleine mutation.

« Il est un intellectuel organique qui a très soif des trésors du patrimoine sahraoui faisant partie intégrante de l’identité marocaine millénaire et authentique, dont il a profondément approché les expressions orales, écrites et visuelles dans ses multiples recherches ethnographiques consistantes. Existentiellement et cognitivement, il s’accroche à son pinceau avec lequel il a créé des œuvres plastiques envoûtantes avec différentes techniques, à travers lesquelles il s’est inspiré des traces de sa mémoire collective dans toutes ses manifestations matérielles et immatérielles», indique Said Guihia, Directeur de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Casablanca, lors de cet événement tenu le vendredi 24 février 2023. Et d’ajouter «Dans son aventure créative nomade, Ibrahim El Haissen a pris les supports de papier et d’encre comme amis intimes pour exprimer les conclusions de ses registres scientifiques et expérimentaux dans les domaines imaginatifs, littéraires, symboliques et anthropologiques».

 

Said Guihia a parlé aussi du militantisme culturel d’Ibrahim El Haissen au niveau de plusieurs rencontres, conférences scientifiques et tables rondes au Maroc et à l’étranger sans oublier les expositions d’art et les festivals qu’il a activement contribué à organiser et à faire rayonner.

De son côté, le critique d’art Dr Abdallah Cheikh, au nom du corps professoral de l’ESBA, a souligné l’importance que revêt ce genre de rencontres sur les plans pédagogique et de formation ainsi que l’ouverture de débat autour des nouveautés dans les domaines d’arts plastiques et visuels aux niveaux national et international. En routard avisé sur le paysage artistique et culturel, et connaissant les œuvres artistiques et éditoriales d’Ibrahim El Haissen, il a loué les qualités de ce dernier en termes de production et de contribution à l’enrichissement de l’art contemporain marocain en particulier et arabe en générale.
« Le critique Ibrahim El Haissen, connu pour sa maîtrise théorique et pratique dans les champs de l’éducation artistique et esthétique dans tous ses domaines techniques et cognitifs, a su interagir pédagogiquement avec les besoins ardents des passionnés de ce domaine et de ceux qui suivent ses actualités et ses enjeux», a affirmé Abdallah Cheikh. Pour lui, citant l’exemple de l’ouvrage « L’Education à l’art : creuser dans les mécanismes de la réception plastique et esthétique» d’Ibrahim El Haissen, ce dernier aura démontré tous les éléments de la compréhension et des chemins du goût artistique, à partir d’un ancrage conceptuel s’agissant essentiellement de : « Le sens de l’art, entre la réception et l’interprétation, dans la réception et la réception plastique, les mécanismes de la réception, la cohabitation perceptuelle…. Il a employé dans tous ses ouvrages critiques et esthétiques à la fois, un bagage de termes cognitifs, se référant à plusieurs sources et références fiables en termes de recherche», a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le chercheur esthétique Mohamed Chiguer a décrit Ibrahim EL Haissen comme un critique d’art obsédé par les cartographies de l’art contemporain voué à la pérennité et à la mutation en même temps. Son ouvrage signé à l’ESBA est «une œuvre critique remarquable qui met le lecteur face à face avec les tournants de l’art contemporain, et lui permet de reconnaître ses conquêtes passionnantes, et de capturer différentes visions esthétiques, de nouvelles constructions conceptuelles et des valeurs expressives peu croisées dans la composition artistique, la formation chromatique et la métaphore expressive», a-t-il expliqué à cet égard.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Pena Madridista

Tournoi de la Pena Madridista: la MDJS/ Darlamima remporte la 18e édition

Le rideau est tombé, samedi 1er juin, sur la dix-huitième édition du tournoi de La Pena Madridista de ...