Home / Maroc / Ces icones féminines sous l’œil de Loubaba Laalej 

Ces icones féminines sous l’œil de Loubaba Laalej 

Loubaba Laalej
Loubaba Laalej

L’artiste-peintre, écrivaine  et poétesse marocaine Loubaba Laalej  vient  de publier un nouvel ouvrage intitulé  «Icones de la plasticité au féminin », fraîchement  paru à l’occasion  de  la Journée internationale de la femme. Poignant, ce recueil de textes, trempés  de poéticité époustouflante et d’oeuvres d’art,  d’une  diversité  déroutante, porte un regard particulier sur le travail pictutral de plusieurs plasticiennes de divers horizons et aux trajectoires bien distinctes. Un vibrant hommage à l’art conjugué au féminin.

Loubaba Laalej est une artiste-peintre à la palette riche. Furtive, juste, incisive. Elle est aussi une plume. Légère, libre, critique. Dans son dernier ouvrage «Icones  de  la  plasticité  au  féminin », cette plume devient une voix. Douce, ferme, habitée. Mieux encore, dans cet opus, elle est des voix, celles des artistes-peintres femmes qui ont marqué  l’histoire de l’art à travers les générations  et dont l’oeuvre ne prend jamais de rides face à  l’usure du temps.  De Louise Vigie Le Brun à Artemésia en passant par Frida, Zaha Hadid, Baya, Camille Claudel, Kusama, Shuren, Chaïbia ,Meriem Meziane , Zahra Ziraoui,  Cindy Sherman, Mutu,Yahne, entre  autres, ces plasticiennes incontournables ont œuvré, chacune selon ses convictions, ses moyens, ses rêves, ses contraintes, à façonner le monde de demain, celui où nous vivons  aujourd’hui.
Dans cet ouvrage, Loubaba Laalej, avec sa prose de miel, pur sucre, s’applique  à cet univers fougueusement magique où la vie est toujours présente pour rendre un hommage  appuyé  à chacune de ses artistes qui ont joué la carte de l’excellente dans le domaine des arts plastiques avec ferveur et enthousiasme. « Grâce à son livre « Icones de la plasticité au féminin »,  les femmes créatrices , pour parler  autrement comme Hérodote,  sont «  des oracles qui n’ont  pas cessé »,  et qu’intéressant toujours  les  passionnés d’art. L’idée de cette anthologie estune caution morale et intellectuelle basée sur l’érudition éclectique et la curiosité inépuisable de Loubaba. Une initiative savante et audacieuse  qui n’est pas opposée aux élans de cette artiste peintre et écrivaine, pour qui l’art n’est jamaisdonné d’avance, et, comme l’amour, n’est pas affaire de beauté, mais de passion », indique à  ce propos l’écrivain  et journaliste  Khalil Rais.
Ainsi, Loubaba Laalej présente l’œuvre et le parcours de ces femmes plasticiennes  de vision, de passion, de courage et d’action qui s’offrent une place prépondérante dans le domaine de l’art. Et elles y brillent de mille feux.  Cependant, les femmes artistes représentées ne versent pas dans le féminisme étriqué. C’est ce que pense aussi El Assad Hassane, professeur agrégé et chercheur.  « Le masculin n’est jamais considéré comme autre, il est juste l’autre versant de soi, le père, le frère ou le compagnon, Orazio, Talal, et Rodin. C’est pourquoi, dans le monde de Loubaba, il y a une féminité du masculin, une féminité retrouvant l’Un, un ordre d’abondance et de plénitude sans « la pomme et le serpent », lumière, arc-en-ciel embrassant l’universelle condition de l’homme », explique-t-il.
Pour lui,  l’artiste-peintre Loubaba se sert de la mise en abyme pour mettre en évidence , au-delà du fait biographique , son émotion esthétique devant le visage; le choix du portrait met en valeur un triple regard : le regard de l’artiste-femme , le regard de Loubaba présente dans ses toiles et le regard du spectateur, regards témoins se regardant à travers les autres car toute contemplation est introspection et quête de soi dans l’autre.
« En somme, Loubaba a su traverser, plume et pinceau à la main, ces destins féminins pour nous initier à l’amour d’un art libérateur et atemporel », conclut-il.
Bio -express
Native de Fès, Loubaba Laalej est une artiste peintre et écrivaine. En 2019, elle a obtenu un doctorat honorifique délivré par le Forum International des Beaux-arts (Fine Arts Forum International) à titre de reconnaissance. Elle a, à son actif,  plusieurs publications sur son expérience créative : « Emergence fantastique », « Mes univers », « Matière aux sons multiples », « Abstraction et suggestion », « Femmes du monde : entre l’ombre et la lumière » ( en cours de publication) .
Parmi ses recueils de poésie  ( écrits et śuvres): « Fragments », « Pensées vagabondes »,  « Icônes de la plasticité au féminin ». Livres en cours de publication( écrits et oeuvres) : « Mysticité et plasticité », « Melhoun et peinture », « Peinture et poésie »,«Chuchotement du silence », « Musicalité et plasticité »(Tome I),  « Musicalité et plasticité »(Tome II), « Voix intérieure », « l’art et l’amour « , « la route de lumière ».

About Rédaction

Check Also

Haj Attar

Haj Attar, un passionné d’agriculture nous quitte

C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Haj Attar, ingénieur ...