Home / Amériques / Biden en Europe… À quoi faut-il s’attendre ?

Biden en Europe… À quoi faut-il s’attendre ?

Joe BidenWashington – Il y a quatre ans, les leaders européens ont été choqués par Donald Trump « qui applaudissait le Brexit et avait pulvérisé l’Otan en déclarant qu’il s’agissait d’une alliance obsolète », écrit le New York Times. Aujourd’hui, alors qu’ils se préparent à accueillir Joe Biden –dont la tournée diplomatique commence ce mercredi 9 juin 2021 –, les dirigeants européens n’ont rien à craindre. Surtout que l’actuel locataire de maison blanche considère l’Europe comme une alliée précieux et l’Otan comme un élément clé de la sécurité en Occident. Il ne faut pas pour autant s’attendre à une lune de miel. Les sujets qui fâchent, il n’y a pas que ça qui manque. Du retrait américain d’Afghanistan aux dépenses militaires en passant par les relations avec la Russie et la Chine et les accords de commerce en passant par la question du climat ou encore celle de la diplomatie vaccinale. Avant le début de sa tournée, le président américain a donc pris les devants en signant une tribune dans le Washington Post comme pour rassurer ses homologues d’outre-Atlantique sur ses intentions. Joe Biden y promet de consolider «les alliances démocratiques» des Etats-Unis face aux crises multiples et aux menaces croissantes de Moscou et Pékin.

«Nous sommes unis pour répondre aux défis de la Russie envers la sécurité européenne, à commencer par son agression en Ukraine, et il n’y aura aucun doute sur la résolution des Etats-Unis à défendre nos valeurs démocratiques, que nous ne pouvons séparer de nos intérêts», écrit Joe Biden. Attendu mercredi soir en Cornouailles, dans le sud-ouest de l’Angleterre, Joe Biden y participera au Sommet du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) après un face-à-face avec le premier ministre britannique Boris Johnson. Dimanche, en compagnie de la première dame Jill Biden, il rendra visite à la reine Élisabeth II au château de Windsor. À l’exception de Lyndon B. Johnson, la monarque aura rencontré tous les présidents américains en fonctions au cours de ses 69 ans de règne. Joe Biden s’envolera ensuite à bord d’Air Force One pour Bruxelles (sommet des leaders de l’OTAN puis sommet UE/États-Unis), avant d’achever son périple de huit jours à Genève avec un sommet très attendu avec Vladimir Poutine.

About Rédaction

Check Also

Canada

Le Canada sous le choc après une attaque islamophobe

Quatre membres d’une famille musulmane ont été tués au Canada lors d’une attaque « préméditée » par ...