Home / Maroc / Abdallah Errami, le patrimoine en toile de fond

Abdallah Errami, le patrimoine en toile de fond

Mettre en lumière les splendeurs du patrimoine immatériel marocain, telle est l’ambition de l’artiste-peintre Abdallah Errami. Le plasticien revisite ce patrimoine riche à plus d’un titre dans ses derniers travaux.

Abdallah ErramiPeintures sublimes de grand format, des portraits, des paysages, des scènes d’intérieur d’un genre nouveau, sur toile ou papier…, les œuvres de ce plasticien, natif de Kénitra en 1977, marient bien authenticité et modernité. Depuis ses débuts, il y a si longtemps, il a choisi de mettre l’accent sur les spécificités patrimoniales d’un Maroc en plein mouvement et en pleine mutation. Dans ses travaux, Abdallah Errami appelle souvent à la sauvegarde de ce patrimoine cher à son cœur. Il s’agit d’un panorama iconographique impressionnant qui revisite notre beauté environnante et nous donne la possibilité de contempler les repères authentiques de notre mémoire collective. Joyeuse fête de couleurs, de formes et de lumières, l’œuvre de ce plasticien est le résultat d’un travail de longue haleine et d’une recherche renouvelée sur les couleurs, les formes, la matière et les symboles.

«Je ne pense pas qu’il y ait une démarche différente dans telle ou telle création. Le point nodal est la recherche d’équilibre de la subtilité. Entendons-nous bien, nous parlons de création et non de reproduction du visible. Et bien souvent, le titre peut guider le spectateur, mais là aussi il doit être subtil. La peinture doit avoir une résonnance dans l’âme et non dans le mental, même s’il y a une réflexion de l’intellect, la première impression doit être l’écho de l’âme», nous affirme Abdallah Errami. Chacune des expositions de notre artiste-peintre, que ce soit au Maroc ou à l’étranger notamment en Allemagne, est l’occasion pour lui de projeter ses intimes sensations, son moi profond. C’est même l’origine et la raison d’être de son travail pictural dénonçant implicitement le matérialisme de notre ère provoquant la perte de notre âme.

Abdallah ErramiSon œuvre favorise à la fois l’aspect extérieur par son harmonie des formes et des couleurs, et la résonance intérieure, celle de l’âme. Car son art prend sa source dans l’âme de l’artiste et possède presque une force d’éveil prophétique avec une forte influence. C’est par la compréhension de cette vision de l’artiste que le niveau spirituel du contemplateur s’élève. C’est la marche de l’esprit. Cela témoigne de la présence et de l’influence des thèmes spirituels et poétiques dans la création picturale d’Abdallah Errami et exprime aussi les techniques nouvelles de composition qu’il adopte. Techniquement aussi, l’artiste-peintre nous dévoile sa perception de la couleur à travers un ressenti et une pureté d’esprit qui nous explicite que l’action de la couleur influe sur nos sens. La contemplation de ses œuvres éveille en nous des sensations visuelles, mais aussi et au-delà, des ondes sensitives, sensuelles, salées, sucrées ou épicées. Un frisson, la chair de poule, une douce chaleur. Ainsi, la résonance de l’âme conduit à la sensibilité et statue que l’harmonie des couleurs repose uniquement sur l’entrée en contact avec l’âme humaine et que cette base constitue le principe de la nécessité intérieure : la spiritualité.

En somme, ses œuvres déroutent, interrogent, dégagent de la poésie. Et comme toute artiste peinture abstrait, digne de ce nom, Abdallah, favorise davantage les matières picturales. Mais il demeure malgré tout un artiste contemporain. Et donc, elle ne peut se résoudre à se lover, lui aussi, dans un rassurant discours «peinture-peinture» prônant un sublime retrait. Son œuvre est à la fois une peinture et une critique de celle-ci. Une critique de l’histoire de la peinture et du discours souvent entendu sur la peinture. Sa méthode d’approche du regardeur procède par induction de virtualités contenues dans l’œuvre qu’il ne reste plus qu’à nommer. En chargeant un peu ses tableaux, on peut avancer qu’une telle pratique n’a de cesse de réaliser un programme idéologique, en même temps qu’esthétique, de réhabilitation des notions d’identification et de reconnaissance. C’est l’essence même de l’œuvre d’Abdallah Errami qui s’attache à rendre l’étrangeté du quotidien à travers les natures désincarnées qui se traduisent par le trait, la touche et la couleur, mais aussi et surtout par son esprit. La splendeur et l’élégance de ses œuvres sont le fruit d’un travail particulièrement humain. Un travail magnifié par la beauté de l’éclairage et la candeur d’un artiste dont la création constitue le souffle et l’énergie.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Loubna Alami

Loubna Alami : Un parfait mariage entre narration et peinture

Dans un style et une vision subtils, l’artiste-peintre marocaine Loubna Alami a choisi de produire ...