UNESCO

Zohour Alaoui à la tête de la Conférence de l’UNESCO

Zohour Alaoui à la tête de la Conférence de l’UNESCO
  • Marocains partout
  • 31 Octobre 2017 - 12:29
  • Rédaction

Après Audrey Azoulay et Latifa Toufik, une troisième femme d’origine marocaine prend place dans les hautes sphères de l’Unesco. Les 195 Etats membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture ont élu, Lundi 30 octobre,  Zohour Alaoui, ambassadeur, déléguée permanente du Maroc à la présidence de la conférence générale, l’organe directeur de l’Unesco. Cette élection permet au Maroc d’assurer, pour la première fois, la présidence de la conférence générale. L’ambassadeur Alaoui sera également la première femme arabe, africaine et musulmane à être portée à la tête de cet organe. Élue pour un mandat de deux ans (2017-2019), Zohour Alaoui représentera ainsi les 195 Etats membres de l’Unesco.

« Je suis extrêmement fière de la reconnaissance de mes pairs à un moment où l’organisation connaît un contexte difficile et extrêmement sensible, et j’estime que cette consécration du Maroc est révélatrice de la dynamique positive de la diplomatie marocaine qui est en mouvement et qui s’active sous l’impulsion des hautes instructions royales », a-t-elle déclaré. La conférence générale détermine l’orientation et la ligne de conduite générale de l’Unesco. Elle adopte un programme et un budget pour l’organisation onusienne pour les deux années suivantes. Elle élit les membres du conseil exécutif et nomme, tous les quatre ans, le directeur général, poste qui vient de revenir à Audrey Azoulay, ex-ministre française de la Culture et fille du conseiller du roi Mohammed VI, André Azoulay. La conférence sera invitée le 10 novembre à valider l’élection de Audrey Azoulay à la tête de l’Unesco.

Avant de rejoindre l’Unesco, Zohour Alaoui a été ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du roi en Suède de janvier 2006 à décembre 2011 et ambassadeur non-résident en Lettonie de janvier 2009 à aujourd’hui. Titulaire d’un Master of Arts in Liberal Studies de l’université Georgetown à Washington, obtenu en 1992, et d’une licence en droit public (option sciences politiques) de l’université Mohammed V de Rabat, Zohour Alaoui a occupé divers postes au sein du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, notamment celui de directeur des Nations unies et des organisations internationales de 2003 à 2006.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...