Internet

Viadeo Maroc déconnecté en douce….

Viadeo Maroc déconnecté en douce….
  • Marocains partout
  • 08 Décembre 2016 - 09:23
  • Rédaction

L’aventure de Viadeo Maroc vient de connaître une fin brutale. La filiale marocaine de ce réseau social français pour professionnels qui se voyait comme concurrent du géant linkedin, a mis les clés sous le paillasson il y a quelques mois en toute discrétion. Et c’est finalement la maison-mère Viadeo qui a été placée en redressement judiciaire le 29 novembre dernier par le Tribunal de commerce de Paris. Né en 2004 sous le nom de Viaduc, Viadeo a pris son envol en 2007 sous la conduite de Dan Serfatyn co-fondateur et PDG du groupe. En décembre 2013, Viadeo employant alors 300 personnes à travers le monde. Linkedin est né à la même époque. L’un est toujours en vie, l’autre agonise. Encore un ratage français dans la compétition mondiale. Il s’agit surout d’un revers pour la banque publique française Bpifrance qui a perdu 18,5 millions d’euros avec ses investissements dans Viadeo. En 2012, Viadeo affichait un chiffre d’affaires d’environ 30 millions d’euros, soit près de 20 fois moins que Linkedin. Viadeo réalise alors la quasi-totalité de son chiffre d’affaires en France et ne monétise aucun abonnement à l’étranger. A en croire les observateurs, c’est l’appétit insatiable de Dan Serfaty qui aurait mené le réseau professionnel à la faillite. Quatre ans après sa création en 2004, Viadeo s’est lancée hasardement dans une stratégie de croissance à l’international, ciblant les marchés émergents, avec des rachats d’entreprises en Chine ou encore en Inde avant de s’installer au Mexique, en Espagne, en Italie, au Royaume Uni, puis au Maroc. Avec la procédure de redressement judiciaire, Viadeo, concurrent du géant mondial LinkedIn, ne vaut désormais plus rien. Dans le cadre du redressement judiciaire, le tribunal de commerce de Paris devrait se prononcer d’ici la fin de l’année sur des offres qui ont été soumises pour reprendre Viadeo.

 

 

 

 

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...