Home / Europe / Belgique / Un Aïd el-Kébir sans moutons en Wallonie

Un Aïd el-Kébir sans moutons en Wallonie

Les musulmans de Belgique sont exaspérés. Ils étaient un millier à manifester, samedi dernier, à Bruxelles contre le gouvernement qui a tenu cette année à leur gâcher la fête du sacrifice (Aïd el-Kébir). « Touche pas à mon mouton ! », scandaient-ils en réaction à l’obligation instaurée en Wallonie d’adopter la méthode de l’étourdissement préalable de l’animal conformément à législation européenne. Sauf que cette législation prévoit également des exceptions pour les rites religieux à condition que l’abattage ait lieu dans une structure agréée. Afin de se confirmer à cette réglementation, des autorisations pour la mise en place d’abattoirs temporaires étaient toujours accordées. Pas cette fois-ci. D’où la colère de la communauté musulmane.

Boycotte

Plusieurs associations ont ainsi appelé au boycotte du Aïd el-Kébir. Le Conseil des théologiens de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a réagi en appuyant indirectement cet appel au boycotte. Le conseil a jugé qu’il ne serait pas obligatoire pour les musulmans de Belgique procéder à l’abattage rituel d’un mouton pour la fête du sacrifice cette année. Le secteur ovin wallon devra certainement souffrir de cette protestation. Certains éleveurs ont d’ailleurs confié à la presse locale n’avoir vendu que « 5% » de leur production habituelle, d’autres doivent désormais se tourner vers la France et vendre à perte pour écouler leurs stocks.

About Rédaction

Check Also

Siham Meftahi

Siham Meftahi, la startupeuse au grand cœur

Portrait – Siham Meftahi vient de recevoir le Prix de l’Élève Ingénieure Maghreb qui récompense ...