Home / Maroc / Tout foot le camp… 

Tout foot le camp… 

Meriem Lyoussoufi, Fondatrice, Editorialiste

EDITO – L’affaire du Wydad contre l’Espérance de Tunis qui tourne à l’affrontement est révélatrice du degré d’incompétence des responsables de ce pays. Comment une simple erreur d’arbitrage peut dégénérer au point d’empoisonner les relations entre deux pays ? Comment on-est en arrivé là ? Qu’est ce qui cloche ? A-t-on oublié qu’il ne s’agit que d’un match de foot ? Un jeu, ni plus ni moins. Le pire dans l’histoire, c’est que les artisans de ce fiasco sont aujourd’hui adulés tels les héros d’une bataille épique. Les chroniqueurs sportifs saluent leur “courage”. Quel courage y a-t-il dans l’abdication ? Quelle gloire y a-t-il à se poser en victime ? Et quelle fierté peut-on tirer d’un tel spectacle désolant ? On aurait bien aimé voir l’équipe des Rouges faire une remontada à la manière de Liverpool et vaincre, peu importe l’arbitrage. Mais non. On a eu droit à des pleurnicheries suivi de magouilles qui nuisent à l’image du pays, mais aussi et surtout à celle de la CAF. On a tous compris que le dispositif du VAR, soi-disant, ne fonctionnait pas. Ce qu’ignoraient les dirigeants du WAC, c’est ce que ce n’était pas une raison valable pour annuler le match. Alors ils se sont rabattus sur le volet sécuritaire. En d’autres termes, nos amis les Tunisiens sont tellement incompétents qu’ils n’arrivent même pas à organiser un match de foot. Et on se demande pourquoi ils se sont vexés. Quand on est dirigeant, on doit mesurer ses mots et réfléchir avant d’agir. Et surtout peser le pour et le contre de chaque décision et en assumer les conséquences. Ce que nos responsables du foot, tout comme nos politiques, semblent n’avoir pas compris.  Ou tout simplement refusent de comprendre. 

About Rédaction

Check Also

TAS :le cadeau posthume à Larbi Zaouli!

Le TAS, l’équipe fanion de Hay Mohammadi à Casablanca, a écrit une page indélébile dans ...