Home / Europe / Tariq Ramadan va-t-il être poursuivi en Suisse ?

Tariq Ramadan va-t-il être poursuivi en Suisse ?

Tariq RamadanQuand ça va mal, ça va très mal… Mis en examen pour « viol » et « viol sur personne vulnérable », Tariq Ramadan, en détention à Paris depuis février 2018, pourra voir les choses se compliquer davantage pour lui, comme vient de le révéler le correspondant du magazine français Le Point à Genève. En effet, le prédicateur pourrait être poursuivi en Suisse pour une affaire similaire à celle dont il fait l’objet en France. Le palais de justice à Genève vient d’annoncer, selon Le Point, l’ouverture d’une instruction pénale à la suite de la plainte déposée le 13 avril 2018 par une Suissesse. « Les enquêteurs « ont recueilli suffisamment d’éléments pour que le parquet procède la semaine prochaine à une mise en prévention de Tariq Ramadan », écrit le journaliste.  Ce qui correspond, en France et au Maroc, à une mise en examen.

La plaignante, âgée d’une quarantaine d’années au moment des faits, convertie à l’islam dans sa jeunesse, a accusé en avril dernier le prédicateur de l’avoir violée le 28 octobre 2008 dans un hôtel de la rive droite de Genève. « Puis, sous prétexte de l’aider à monter une planche à repasser et un fer, en prévision d’une émission de télévision, il l’aurait entraînée dans sa chambre. Elle décrit ensuite des scènes d’horreur comparables à ce qu’auraient subi les victimes présumées du prédicateur en France », détaille Le Point.

Aujourd’hui, la défense de l’intellectuel musulman dénonce une détention provisoire abusive. Ce qui n’est pas l’avis du juge des libertés qui estime que Tariq Ramadan doit rester en prison afin notamment «d’empêcher une pression sur les témoins». Si les magistrats ne semblent guère sensibles aux arguments de la défense du prédicateur, c’est parce que ce dernier s’est empêtrée, dès le départ, dans des situations inconfortables nuisant à sa crédibilité. Il y a eu l’affaire de l’alibi non vérifié que ses avocats se sont empressés de mettre sur la place publique. Tariq Ramadan a même été obligé de changer d’avocat.

Devant les juges, l’intellectuel suisse, d’origine égyptienne, a levé le voile il y a quelques semaines sur sa double vie secrète loin de l’image qu’il renvoyait, celle de l’homme pieux qui défend la morale et la piété. Il a reconnu des relations sexuelles «consenties» avec sa troisième accusatrice lors de son audition. Le petit-fils du fondateur de la confrérie des Frères musulmans a même énuméré cinq relations adultérines, dont une avec la troisième plaignante, Mounia Rabbouj – « alias Marie »-, une ancienne Escort-girl. L’homme de 55 ans a été mis en examen pour deux viols, dont l’un sur personne vulnérable, qu’il nie catégoriquement avoir commis.

 

About Rédaction

Check Also

Geoffroy Roux de Bézieux

Geoffroy Roux de Bézieux, le nouveau visage du Medef

PARIS – Finalement, c’est Geoffroy Roux de Bézieux qui succède à Pierre Gattaz, à la ...