Home / Europe / Tariq Ramadan risque-t-il de moisir en prison ?

Tariq Ramadan risque-t-il de moisir en prison ?

Tariq Ramadan Finalement, il n’y a pas eu de remise en liberté provisoire pour Tariq Ramadan. L’intellectuel musulman suisse d’origine égyptienne reste en détention. C’est ainsi qu’en a décidé, mardi 22 mai 2018, la cour d’appel de Paris. Incarcéré depuis trois mois dans le cadre d’une enquête pour viols en France,  Tariq Ramadan contestait le refus de sa remise en liberté. Son avocat a invoqué l’état de santé de son client tout en dénonçant « les incohérences » des accusatrices. La chambre de l’instruction a aussi refusé que l’on procède à une nouvelle expertise médicale.

Cette affaire complexe avait débuté en octobre par les plaintes de deux femmes, dans le sillage du scandale Weinstein aux Etats-Unis et de la campagne #MeToo et, en France, #Balancetonporc. La première, Henda Ayari, est une ancienne salafiste qui a raconté dans un livre et à la télévision avoir été violée en 2012 à Paris. La deuxième, surnommée « Christelle » et souffrant d’un handicap, a dénoncé un rapport sexuel contraint d’une très grande violence, commis en 2009 à Lyon. Elle est la seule à ce jour à avoir été confrontée au suspect, lors de sa garde à vue en février. Auditionnée une première fois par les juges le 15 mai, Henda Ayari doit être réentendue prochainement, selon une source proche du dossier.

Au cours de la première audition de Henda Ayari, l’avocat de l’intellectuel suisse, Me Emmanuel Marsigny, a fortement mis en cause la «crédibilité» de son récit. « Contrairement à ses premières déclarations, celle-ci aurait été en contact avec Tariq Ramadan après le viol dont elle l’accuse. A l’automne, la défense du théologien a produit des copies d’échanges, notamment sur Facebook, datant de 2013 et de 2014 », a écrit le quotidien Libération.

En dépit d’une chronologie imprécise des faits, la défense a produit des messages que Libération affirme voir consulter et dans lesquels Henda Ayari fait des propositions sexuelles explicites à Tariq Ramadan. Elle a plaidé, elle, «l’emprise psychologique» sous laquelle elle se serait trouvée vis-à-vis de Tariq Ramadan pour expliquer la poursuite de la relation.

 

 

 

About Rédaction

Check Also

Geoffroy Roux de Bézieux

Geoffroy Roux de Bézieux, le nouveau visage du Medef

PARIS – Finalement, c’est Geoffroy Roux de Bézieux qui succède à Pierre Gattaz, à la ...