Home / Europe / France / Tariq Ramadan peut-il rester en détention indéfiniment ?

Tariq Ramadan peut-il rester en détention indéfiniment ?

Tariq RamadanAccusé de violences sexuelles par plusieurs femmes, le théologien suisse, d’origine égyptienne, Tariq Ramadan a vu récemment sa première demande de mise en liberté rejetée par le juge des libertés et de la détention (JLD). Le magistrat a mis en avant la crédibilité de ses deux premières victimes présumées et souligne qu’une troisième femme a dénoncé des faits similaires, écrivait le journal Le Parisien. Le juge, comme l’affirmait le journal français, estime «que ces actes d’instruction nécessitent d’éviter de manière impérieuse tout risque de pression sur les victimes». Alors tout le monde se pose aujourd’hui  cette question : Comment de temps un juge peut encore maintenir en détention un prévenu qu’il soit connu comme Tariq Ramadan ou non ? Et y a-t-il une limite ou l’accusé risque de croupir longtemps en prison avant de voir son procès débuté ?

En France, la détention provisoire est une mesure de détention qui – en principe – doit être exceptionnelle. Or, c’est une pratique assez courante dans l’Hexagone. Il y a plusieurs raisons qui justifient cette mesure comme empêcher une pression sur les témoins ou les victimes, mettre fin à l’infraction ou encore garantir le maintien de l’intéressé à la disposition de la justice, c’est-à-dire éviter sa fuite. Dans les affaires criminelles, comme c’est le cas de Tariq Ramadan, le prévenu mise en examen ne peut être maintenue en détention au-delà d’un an sauf si le juge des libertés et de la détention rend, après débat contradictoire, une ordonnance motivée de prolongement de six mois en six mois. La détention ne peut cependant pas excéder deux ans si la peine encourue est inférieure à vingt ans et trois ans quand la peine encourue est supérieure à 20 ans.

Accusé de violences sexuelles par plusieurs femmes, le théologien suisse, d’origine égyptienne, Tariq Ramadan a aussitôt été mis en détention provisoire après une garde à vue prolongée chez la 2e DPJ de Paris. Une incarcération qui continue encore de susciter l’indignation des soutiens du plus médiatique et des plus controversé des prédicateurs en France. Les défenseurs de Tariq Ramadan jugent cette mesure excessive surtout que, soutiennent-ils, les faits qui lui sont reprochés remontent à quelques années. De là, il a suffi de peu pour que la théorie du complot se propage sur le net comme une traînée de poudre. Des anciennes vidéos du célèbre, Tariq Ramadan, en débatteur habile, mettant à mal des personnalités connues ont refait surface sur les réseaux sociaux avec des commentaires laissant entendre que cette affaire vise uniquement à le museler.

Il y a quelques jours, l’antenne d’Europe 1, l’avocat de Tariq Ramadan, Emmanuel Marsigny n’a pas mis les gants en s’en prenant à la justice et en criant au complot. Son client, dit-il, «ne bénéficie pas d’un traitement équitable» allant même jusqu’à affirmer que «la présomption d’innocence est bafouée». Écroué à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) depuis début février 2018, visé par cinq plaintes pour viol en France et à l’étranger, le théologien musulman Tariq Ramadan avait jusque récemment bénéficié du soutien d’une partie de la communauté musulmane.

 

 

 

About Rédaction

Check Also

Carlos Ghosn maintenu aux commandes de Renault

Il n’y aura pas de changement de direction chez Renault. Ou du moins, pas maintenant. ...