Home / Economie & Entreprise / Taqa Morocco maintient le courant… de la croissance

Taqa Morocco maintient le courant… de la croissance

Tout en confiance, Majid Iraqui, président du Directoire de Taqa Morocco, a donné la lecture, le vendredi 24 mars 2017 à Casablanca, des principales réalisations lors de l’exercice 2016. Ainsi, grâce à un management efficace, Taqa Morocco a maintenu sa croissance en réalisant une bonne performance en 2016. Ainsi, le premier producteur privé d’électricité au Maroc a signé un résultat net part du groupe en progression de 11,4% par rapport aux prévisions du business plan et de 1,3% par rapport à l’exercice précédent.

Cette progression s’explique, comme l’a souligné l’énergique et charismatique Majid Iraqui, par une bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités, avec un taux de disponibilité global de 82,5%, mais aussi par la poursuite de la politique rigoureuse de maîtrise des coûts qui a contribué à la hausse du taux de marge opérationnel consolidé, qui s’établit à 32%, contre 30% en 2015. Une performance pour Taqa Morocco, dont le résultat financier s’est amélioré grâce notamment à la bonne maîtrise des charges financières sur l’exercice mais aussi l’optimisation des placements des excédents de trésorerie.

Pour sa part, le résultat net consolidé ressort à 1,3 milliards de dirhams en hausse de 10,1% par rapport au business plan, estimé à 1,2 milliards. L’année 2016 a été marquée par la baisse du prix du charbon sur le marché international de 14%, ce qui a influencé le chiffre d’affaires ainsi que les achats consommés de la période. Ceci n’a toutefois eu aucun impact significatif sur le résultat net consolidé toujours en progression. Taqa Morocco enregistre, à fin 2016, une amélioration continue de la capacité de remboursement de l’endettement, qui se traduit par une amélioration du ratio de levier financier qui passe à un multiple de 3.1x contre 3.3x pour l’exercice précédent.

Taqa Morocco a ainsi surperformé ses engagements en termes de résultats d’exploitation consolidés, quatre ans après son introduction en bourse, passant de 769 millions de dirhams en 2013 à 2,5 milliards en 2016. En termes de RNPG, Taqa Morocco a enregistré une hausse moyenne de 35%, passant de 395 millions de dirhams en 2013 à 978 millions de dirhams à fin 2016. Ces éléments ont influé sur le taux de marge d’exploitation, qui a doublé sur la période 2013-2016 passant de 15,6% à 32%; ainsi que le taux de marge nette consolidé, qui s’établit à 16,1% contre 8,4% en 2013.

 

About Rédaction

Check Also

entreprises en difficulté

Quand le fisc veut soulager les entreprises en difficulté

Désormais, les entreprises qui rencontrent des difficultés momentanées, les empêchant de poursuivre leur activité, peuvent ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *