Accueil Edito Le salon du livre de Casablanca s’africanise