Home / Maroc / Saïda Skalli: Une peinture universelle aux accents symphoniques

Saïda Skalli: Une peinture universelle aux accents symphoniques

Décidément, dans ses œuvres, l’artiste-peintre marocaine Saïda Skalli travaille des nuances de couleurs afin que celles-ci ne deviennent pas des acteurs au sens dramatique. Cette ancienne de La compagnie Royal Air Maroc, native de Fès, qui vit et travaille à Casablanca, a même cherché à détruire l’espace au sens traditionnel et à construire dans une nouvelle plastique indépendante de référence déjà vue. Riches et diversifiées, ses œuvres se prononcent comme des poèmes visuels aux dimensions lyriques en constante expansion. Nourris de sa propre expérience de la vie, ses travaux sont à la fois métaphoriques, symboliques, poétiques et philosophiques. Elles sont une ode à la vie.

Saïda Skalli Il y a dans la peinture de la plasticienne Saïda Skalli une absence de concession, une recherche d’un monde personnel, d’une harmonie qui semble naître de sentiments. Les couleurs et les non couleurs ne sont pas agissantes. Elle peint sur toile, en grand, moyen ou petit format, des mouvements, lumières, formes suggérées qui s’accordent dans ses tableaux, au point, parfois, de tutoyer l’abstraction. En coloriste, elle ne néglige pas les effets de matière. Au contraire, ses œuvres abstraites contemporaines sont l’aboutissement de ses recherches, études de styles visant la définition, la jonction entre l’absence et la présence, le vide et le plein, le visible et l’invisible. Pour elle, l’abstraction dans la peinture artistique est la recherche de la paix, une joie interne d’une tranquillité de la paix.
Sa superbe peinture, de caractère universel, ne saurait se limiter à ce regard récurrent sur les seuls environs de la peinture marocaine, maghrébine, arabe ou africaine. Ils ne sont que le point de départ d’une errance dans laquelle cette artiste nous entraîne avec elle. Le regard vacille sans cesse, émerveillé entre ses toiles où chacune, d’une seconde à l’autre, suscite une vision nouvelle.
Ainsi se révèle-t-elle multiple, polymorphe, créatrice d’un univers pictural unique, comme toutes les grandes œuvres qui, qu’elles soient dramatiques, symphoniques, poétiques ou littéraires, sont si riches que l’on peut soi-même les déchiffrer et les interpréter de façons diverses. Ici, les silhouettes, présentées parmi les grandes toiles carrées, ne sont pas divertissements d’esthète, mais focalisation, symbole du regard de l’artiste-elle-même et de l’émotion qu’elle éprouve.
Et si la diversité est le propre de la nature humaine, Saïda jongle avec les différentes techniques mises à sa disposition: le papier, acrylique sur toile, peinture à l’huile, collages…
Son œuvre révèle une audace picturale et une base structurelle parfaitement ordonnancées et qui détiennent une intensité stylistique originale.
A ce titre, il est très important de rappeler que, dans ce processus de réalisation, Saïda a toujours réalisé des compositions plastiques harmonieuses et a imposé un certain équilibre dans sa démarche. Ainsi l’autonomie et l’indépendance de l’œuvre de Saïda lui permettent de s’exprimer indépendamment d’elle. L’œuvre raconte l’histoire de sa création, de sa naissance et de sa réalisation, elle confirme sa provenance de l’invisible et de l’irréel, dans un langage autre que celui de l’image où la signification trouve, amplement, sa place. De même que dans l’écriture, les lettres de l’alphabet constituent un outil de communication avec l’intellect, dans les compositions abstraites de notre artiste, ce sont les formes et les couleurs. Cette composition a le pouvoir de parler à l’âme de celui qui la regarde en silence et sans l’intervention inutile de l’artiste. Elle porte en elle sa signification authentique; il suffit à celui qui la regarde de comprendre cette vérité. Le contemplateur s’aperçoit immédiatement les possibilités de notre artiste de guider méthodiquement son imagination pour faire quelques pas dans les territoires infinis de la création.
Et au fil du temps, notre artiste se crée un univers d’émotions matérialisées par des couleurs et des formes. Elle s’appuie sur son propre terrain fertile en thèmes et en sujets et fait appel à l’imagination, son précieux outil, lui accordant le premier rôle et l’autorisant à s’ébattre en toute liberté et fantaisie. Elle fait confiance également à ce riche substrat de matières variées qui couvent en elle dans les tréfonds de sa psyché et qui est fait de souvenirs, d’expériences marquantes, de rêves, d’idéaux, de toute une symbolique personnelle. Voici comment s’opère la magie de son travail.
Ici encore, la composition s’impose d’elle-même en une sorte de lumineux éclat visionnaire, à partir de quelques éléments entrevus que l’ensemble se construit au rythme de l’élan créateur. Ses œuvres abstraites impressionnistes, expressionnistes ou lyriques sont constituées en très grande majorité de toiles recouvertes de fragments. Le temps intérieur ou l’émotion créatrice, et le temps extérieur ou la matérialisation de cette émotion dans son œuvre sont rendus simultanés par sa matière fluide, légère et transparente. Une prouesse qu’elle accomplit avec une aisance, une maestria et une si grande liberté.
Il faut dire en fin que chez Saïda Skalli, l’espace du tableau devient alors un tremblement, un souvenir, un détail, un tourbillon chromatique, une vérité mystérieuse, une fissure spirituelle, entre autres. Il s’agit ici d’une peinture universelle, une touche ample, aux accents symphoniques, célèbrent les grandes forces originelles, suggérées par des matières irisées, diaprées, aériennes.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Abdeslam El Fakir

Expo: les Comics, c’est tout un art !

La Galerie A2 accueille dès le 17 mai 2022, une exposition à l’art urbain par excellence celui ...