Home / Maroc / Sahara marocain : le Paraguay gifle l’Algésario

Sahara marocain : le Paraguay gifle l’Algésario

Sahara marocainLa Chambre des députés du Paraguay, a adopté, récemment, à l’unanimité, une résolution soutenant l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara marocain, présentée par le Royaume, afin de mettre un terme au différend régional artificiel autour du Sahara marocain. La résolution salue l’initiative présentée par le Maroc et l’esprit d’ouverture du Royaume ainsi que ses efforts sérieux et crédibles pour préparer les conditions en vue de parvenir à une solution politique acceptable à ce conflit régional qui a trop duré. Ainsi, les élus paraguayens estiment qu’un règlement basé sur le réalisme et l’esprit d’engagement contribuera à la stabilité et à la sécurité de la région.

À cet égard, la Chambre des députés paraguayenne s’est félicitée des efforts consentis par le Royaume et de l’engagement dont il a fait preuve dans le cadre des Nations Unies, faisant part de son soutien à un règlement politique et pacifique, juste et durable à la question du Sahara marocain. Les députés paraguayens ont également souligné l’importance des efforts déployés par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies et par son Envoyé personnel, lesquels contribueront à la réalisation de ces objectifs et à parvenir à des résultats acceptables pour le règlement de ce différend, rappelant l’appel du Conseil de sécurité de l’Onu invitant les pays voisins à s’impliquer davantage pour sortir de l’impasse et progresser vers une solution politique à ce problème régional.

Le Maroc a, affirment-ils, fait preuve de son engagement pour le respect des normes de la démocratie et des droits de l’Homme, comme cela a été confirmé le Conseil de sécurité de l’ONU dans plusieurs résolutions. En effet, l’Organisation des Nations unies a «salué les mesures et les initiatives récentes prises par le Maroc, et le rôle joué par les Commissions du Conseil national des droits de l’Homme opérant à Dakhla et Laâyoune, ainsi que l’interaction du Maroc avec les Procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies».

Et ce n’est pas tout puisque les membres de la Chambre des députés paraguayenne ont souligné la préoccupation du Conseil de sécurité au sujet de la situation humanitaire grave dans les camps de Tindouf, situés sur le territoire algérien. Le Conseil a réitéré pour la sixième année consécutive son appel à l’Algérie d’assumer ses responsabilités internationales et d’autoriser le recensement des populations de ces camps pour alléger leurs souffrances.

(Avec MAP)

About Rédaction

Check Also

Fès

Quand Fès s’ouvre aux arts forains

La 4e édition du Festival National des Arts de la Rue aura lieu, du 24 ...