Art urbain

Rabat devient capitale du street art

Rabat devient capitale du street art
  • Marocains partout
  • 25 Janvier 2017 - 15:21
  • Rédaction

La ville de Rabat vient d’entrer dans le circuit des villes incontournables pour le street art. La ville fait désormais partie des meilleures cités pour les graffeurs contemporains, selon le site spécialisé Artsy. Ce média électronique a classé Rabat 6e ville dans le circuit des villes incontournables pour le graffiti au côté de Los Angeles, Buenos-Aires, Lisbonne, Hong-Kong et Melbourne. Une consécration qui fait suite à l’organisation, en 2015 et 2016, du festival de street art Jidar dans les rues de Rabat par l’association EAC L’Boulevart et la Fondation nationale des musées (FNM). Depuis l’ouverture du musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat, des dizaines d’artistes étrangers et marocains sont venus investir les murs de la ville deux années de suite en réalisant d’immenses fresques peintes.

« Les pièces exposées forment un fascinant mélange de styles et de cultures. La géométrie et les éléments calligraphiques de l’art islamique traditionnel étaient bien représentés aux côtés d’œuvres figuratives surréalistes », écrit Artsy. Interrogé par le site new yorkais, l’artiste argentin Jaz explique que Rabat est l’un des endroits où il y a eu le plus d’interaction avec la population. Un sentiment partagé par le street artist espagnol Okuda, qui confie avoir senti que son travail a eu « un effet positif sur le quartier et la population ». Pour le e-mag culturel, peindre à Rabat, une ville « historiquement conservatrice », représente un « challenge » pour les artistes internationaux qui doivent « innover et peindre en tenant compte des attentes politiques et sociales ».

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...