Home / Maroc / Qui est Mohammed Racim, ce calligraphe miniaturiste de génie ?

Qui est Mohammed Racim, ce calligraphe miniaturiste de génie ?

Le géant du net Google rend hommage, aujourd’hui 24 juin 2021, à l’artiste algérien, Mohammed Racim, célèbre pour ces œuvres miniatures à la manière perse. Un art qu’il perfectionna avant d’être assassiné par des extrémistes.

Mohammed RacimNatif de La Casbah d’Alger en 1896, dans une famille d’artistes qui lui a légué une tradition d’art et le nom d’«Er Racim» qui, en arabe, signifie peintre, Mohammed Racim est l’un des artistes algériens les plus remarquables, pourtant peu de gens le connaissent.

À quatorze ans, il entre au Cabinet de dessins de l’Enseignement professionnel. Et c’est en consultant les trésors de la Bibliothèque Nationale qu’il a la révélation de la miniature persane. Il devait lui donner un souffle nouveau. Mohammed Racim se documente auprès d’un célèbre expert en art iranien, à Londres. Il obtient une bourse du Gouvernement Général pour étudier en Espagne, notamment à Cordoue. Désormais les étapes d’une carrière brillante s’annoncent avec la décoration des Mille et une nuits, ouvrage illustré par Léon Carré et qui ne demandera pas moins de huit années de travail.

Mohammed RacimMohammed Racim crée alors son propre répertoire, inspiré de l’Algérie ancienne, intégrant dans un style personnel les données de l’art occidental. Il abtient en 1924 la médaille d’or de la Société des Peintres orientalistes français. Après plusieurs expositions remarquées, c’est le Grand Prix artistique de l’Algérie qui lui est décerné en 1933.

Nommé professeur à l’Ecole des Beaux-arts d’Alger l’année suivante, il dispense un enseignement qui influencera de nombreux élèves, français et algériens. Une sélection de ses œuvres est présentée au Pavillon de l’Algérie en 1937. Mohamed Racim travaillait en étroite symbiose avec son frère Omar, lui-même professeur de calligraphie et d’enluminure.

Le fabuleux  » métier » de Mohamed Racim, hérité des artistes de sa famille va lui permettre, tout en approchant l’excellence des œuvres de la Perse médiévale, de prouver qu’en tant que miniaturiste il est de son temps et de son pays. Cet artiste hors pair va donc produire un art tout à fait rénové où les lois de la perspective, ignorées jusqu’alors, vont faire une entrée discrète et inédite. Tout autant on pourra remarquer de légers modelés sur la figure humaine et la représentation des heures de la journée, jusque-là absente de l’art persan.

About Rédaction

Check Also

chambre espagnole

Le 9e tournoi de golf de la chambre espagnole gagne son pari

Après une éclipse d’une saison due à la pandémie de Covid, le tournoi annuel de ...