Home / Europe / France / Pourquoi Tariq Ramadan n’est-il plus crédible ?

Pourquoi Tariq Ramadan n’est-il plus crédible ?

Tariq Ramadan Pour Me Emmanuel Marsigny, l’affaire Tariq Ramadan se résume en un mot : « acharnement » contre son client. L’avocat clame haut et fort que le dossier est « vide », que les plaignantes se contredisent et que ses requêtes sont systématiquement rejetées alimentant ainsi, sans pour autant le dire,  la thèse du complot. Or, l’affaire du prédicateur musulman accusé de viols semble beaucoup plus complexe, comme l’a expliqué Me Francis Szpiner, l’avocat de deux plaignantes, Henda Ayari et Mounia sur le plateau télévisé de CNEWS. Il a même traité son confrère, Me Emmanuel Marsigny, défenseur de Tariq Ramadan, de « menteur ».

L’avocat de l’universitaire annonçait mardi que son client a échappé à une nouvelle mise en examen. « C’est faux », rétorque Me Francis Szpiner. « A l’issue d’une longue audition, l’avocat de M. Ramadan est sorti en disant « on a écarté une 3e mise en examen et on a placé M. Ramadan sous le statut de témoin assisté ». Et je le dit très tranquillement, très sereinement, c’est un mensonge. Me Marsigny est un menteur », a déclaré l’avocat de Henda Ayari.  En lisant le procès-verbal, Me Szpiner révèle, par contre, que les magistrats ont annoncé à M. Ramadan, en fin d’audition, que « des investigations sont en cours » et qu’il sera «  interrogé ultérieurement sur ces faits ».

Me Szpiner considère les déclarations de Me Marsigny comme une manœuvre de manipulation visant, selon lui, à occulter le fait que Tariq Ramadan a, pour la première fois, reconnu avoir eu des relations sexuelles extraconjugales. Il s’agit pour Me Szpiner d’un tournant dans l’affaire car, dit-il, « une relation extraconjugale, c’est un accident. Une demi-douzaine de relations extraconjugales, c’est un mode de vie. (…) En matière de duplicité et en matière de mensonges, M. Ramadan et son conseil n’ont de leçons à donner à personne ».

L’avocat est revenu sur les récits de ses clientes. Elles racontent, affirme-t-il, des « rapports sexuels qui sont des rapports de violences qui sont des rapports de soumission d’emprise. Et là, nous ne sommes pas dans la relation librement consentie, nous sommes dans des rapports qui posent question parce qu’ils sont empreint de violences, empreint de soumission et empreint d’emprise ». Me Francis Szpiner a aussi démenti le fait que Henda Ayari ait changé de version. « Mme Ayari, lorsqu’elle a déposé plainte, a précisé d’entrée qu’elle était incapable de donner la date. Donc l’incertitude sur la date, elle l’a toujours dit», a affirmé Me Szpiner soulignant au passage qu’il ne s’agit nullement d’un changement de version.

 

About Rédaction

Check Also

Tariq Ramadan

Tariq Ramadan peut-il rester en détention indéfiniment ?

Accusé de violences sexuelles par plusieurs femmes, le théologien suisse, d’origine égyptienne, Tariq Ramadan a ...