Home / Maroc / Politique : le PJD tourne la page Benkirane

Politique : le PJD tourne la page Benkirane

Saâd-Eddine El Othmani a été élu, dimanche à Rabat, nouveau secrétaire général du PJD (parti de la justice et du Développement), au terme du 8e Congrès national du parti. L’actuel premier ministre a obtenu 1006 voix, contre 912 pour son rival Driss El Azami sur un total de 1943 voix. « Aujourd’hui, mes frères et sœurs, vous avez donné une véritable leçon de démocratie interne», a-t-il clamé après sa victoire. Ce n’est pas son premier mandat à la tête de cette formation. En 2004, Saâd-Eddine El Othmani avait été porté à ce poste en remplacement de l’ancien fondateur du PJD, Abdelkrim El Khatib, éprouvé par la maladie. Il dirigera la formation jusqu’en 2008, date de l’élection d’Abdelilah Benkirane. Ainsi, le parti de la lampe tourne définitivement la page Benkirane.

Jusqu’au dernier moment, Benkirane a tenté de garder son poste. Jeudi 7 décembre, il a convoqué une réunion d’urgence du secrétariat général de son parti pour débattre de l’éventualité d’un troisième mandat alors que le Conseil national avait pourtant écarté cette option le 26 novembre à Salé. Ses partisans, essentiellement issus de la jeunesse du parti, ont avancé que la loi sur les partis politiques, qui fixe à deux mandats la durée maximale d’un secrétaire général, ne s’applique pas à leur chef car elle n’est entrée en vigueur qu’en 2011 alors que le premier mandat de Benkirane à la tête du PJD avait commencé bien avant, en 2008. Sauf que le règlement intérieur du PJD évoque bien et bien deux mandats maximaux.

R.A

About Rédaction

Check Also

Najib Wardi

Sous le charme de la braise artistique de Najib Wardi

La galerie Ma Galerie de Rabat expose actuellement et ce jusqu’au 22 août 2018, les ...