Home / Maroc / Nezha Kahhak : L’univers indicible des rêves et des rêveries

Nezha Kahhak : L’univers indicible des rêves et des rêveries

Créées à l’aide de la résine ainsi que l’acrylique, les œuvres de l’artiste-peintre marocaine Nezha Kahhak inspirent par leur brillance, leur éclat, leur profondeur et leur clarté. À cette fin, des pigments colorés et d’autres additifs tels que des particules de paillettes sont ajoutés à cette matière. Cette native de Rabat, qui vit et travaille à Marrakech, invite les passionnés d’art à des univers indicibles où les choses et les sentiments sont plus suggérés que montrés. Elle nous livre ainsi une palette variée de styles et de compositions picturales colorées au cœur de l’abstraction.

Nezha KahhakIl y a quelque chose d’essentiel qui a fait que la plasticienne Nezha Kahhak est parvenue à la pleine maîtrise de son art tout au long d’un parcours, un périple lourd de significations secrètes qui ont mis un temps pour germer et s’ouvrir comme une fleur. Subtile et invisible, on le voit dans sa peinture où le frémissement de l’art abstrait reçoit et anime l’intervention d’un jeu de formes, de traces, de couleurs, tel le poète qui a recours aux mots pour écrire le poème. La subtilité de cette peinture s’affirme avec éclat dans le véritable enchantement de ses très belles compositions, ses toiles de grands formats.
Dans la spontanéité du geste créatif émerge alors un dialogue en filigrane entre le pinceau, la lumière et la forme et parfois le rendu dépasse tout horizon d’attente, car, sur la toile encore humide, la lumière réfléchie par les pigments traduit miraculeusement l’état d’âme du moment et l’émotion ressentie.
La réalisation de l’œuvre chez Nezha se fait en deux étapes distinctes. Elle débute, sans idées préconçues, par des gestes très spontanés, c’est comme une exploration intuitive visant à traduire un monde intérieur qui est faite, à prime abord, sans souci de beauté rationnelle autre que la cohérence des formes et des couleurs. De cet élan créatif émergent des formes allusives, une atmosphère, bref, une composition.
La deuxième étape en est une où la toile saturée sera peaufinée tant au point de vue structure que rythme des formes et des couleurs. Parfois quelques éléments non référentiels seront alors ajoutés pour accentuer l’atmosphère. C’est d’ailleurs le terrain de jeu/enjeu de Nezha Kahhak depuis toujours. L’expérience de son propre univers, qui apparaît souvent avec soudaineté, manifeste authentiquement et originairement l’œuvre qui perce le temps pour voir et percevoir. Ce temps est intuitif et semble d’abord donné comme un vécu de conscience et inconscience mêlées. Ce temps se veut également auto-psychique et nous embarque dans l’univers des rêves et des rêveries d’une artiste au goût prononcé pour l’abstraction. De ce procédé créatif cherchant un équilibre entre la nécessité du contrôle et le défi de l’impromptu se dégage une grande sérénité et zénitude.
Nezha KahhakEn effet, le travail artistique de Nezha est si riche et diversifié qu’il est difficile à résumer. Son champ sémantique aussi. Ses œuvres, souvent interconnectées, permettent de laisser libre cours à ses émotions sur sa table de dessin, s’éloigner de la réalité pour ouvrir tous les champs du possible de la création mélangeant la matière sur fond énergétique. Inspirée de la nature, la diversité de la vie, ses lectures philosophiques, psychologiques, poétiques, le travail de cette plasticienne est caractérisé par une approche personnalisée où s’entrelacent l’Océan (bleu) de sa ville natale Rabat et la chaleur de Marrakech (ocre), son lieu de résidence. C’est l’impression première que nous aimerions avancer en tentant d’interroger cette logique esthétique qui transpose une âme d’artiste raffinée et emplie de verdure pour une envolée dans les cieux de l’imaginaire.
Ses œuvres originales mêlent décomposition abstraite, couleurs vives, chaudes et froides, expressionnisme et impressionnisme. Le spectateur de ses tableaux découvre les motifs les plus divers comme des gouverneurs symboliques. C’est peut-être car l’artiste n’entend pas le voyage dans le sens classique du terme, mais parle plutôt de la sensation du voyage: spirituel et poétique, celui de l’âme.
En pleine création artistique devant ses tableaux abstraits, Nezha devient complètement absorbée par sa pratique dans une ambiance artistique survoltée. Ses peintures sont ainsi l’aboutissement de ses recherches, études de styles visant la définition, la jonction entre la réalité et la poéticité du monde, l’absence et la présence, le vide et le plein, le visible et l’invisible. L’esprit de chacun de ses travaux ayant son libre arbitre s’additionne à l’autre, et tous s’enrichissent mutuellement, analysant son ressenti ou le simple élan de lucidité.
Techniquement aussi, ses modules, qui peuvent être assemblés selon différentes combinaisons, expliquent sa prise de conscience de l’importance de l’horizontalité qu’elle cherche à substituer à la verticalité traditionnelle. Après tout, un peu de charlatanerie est toujours permis au génie, et même ne lui messied pas. C’est, comme le fard sur les pommettes d’une femme naturellement belle, un assaisonnement nouveau pour l’esprit. Elle nous fait ainsi découvrir quel labeur exige cet objet de luxe qu’on nomme peinture.
Le but étant d’arriver à bon équilibre du mixage des différentes techniques employées. Parmi ces techniques, on citera l’usage à profusion de la cire. Ce qui lui permet de mieux mettre en œuvre son univers pictural. Son œuvre se caractérise alors par des volumes enveloppants et enveloppés, par des formes contournés par la faculté de transmettre la sensation d’un lent mouvement giratoire. Elle y intègre des formes de nature hétéroclite, plastiquement, pour inscrire ses travaux dans un processus de combinaison, de mélange, ce qui implique de nouvelles relations entre composition, forme et figure.
C’est dire qu’il s’agit chez Nezha d’un art qui convoque le croisement de plusieurs formes et invoque de nouvelles formes nécessairement extraordinaires. Et comme le chorégraphe construit son ballet en jouant de l’espace, de la lumière et du mouvement, notre artiste fait danser la couleur. Elle s’appuie également sur la résine époxy, coulée sur le support et au sein de laquelle elle introduit encres et pigments. La surface est brillante, solide, elle présente différentes épaisseurs selon la superposition des films de couleurs travaillés au sein de la résine. Elle utilise donc la même technique sur toile et bois.
Ainsi, Nezha Kahhak se crée des évasions, des espaces de liberté et de jouissance, au cœur de ses recherches approfondies, ses illuminations philosophiques et poétiques hautement spirituelles. C’est pourquoi dans ses œuvres, tout suggère cette volonté de voyager au-delà du rythme quotidien, de la parole envolée pour accéder à la béatitude de l’être.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Majda Chraïbi : La quête de saisir l’insaisissable

Pour l’artiste-peintre Majda Chraïbi, la peinture est avant tout une élévation, un rêve, un souvenir, ...