Home / Maroc / Najib Wardi, pensées visuelles sur toile

Najib Wardi, pensées visuelles sur toile

Portrait – Talentueux, sincère, épris d’art et de liberté,  l’artiste-peintre Najib Wardi nous propose à travers ses œuvres un voyage décoiffant vers son propre cosmos. Un cosmos magique, libre et transfrontalier. Dans ses œuvres, il affiche une belle complémentarité visuelle, fruit de plusieurs années de recherches.

Fête de prose, d’affinités et de rêves, ses œuvres s’affirment et se confirment. C’est son monde à lui où s’embrassent des macules des brutalités des amitiés des étoilements et des empreintes. Il enchaîne toutefois ses trouvailles faites de métamorphoses, de soubresauts et d’incandescences où reposent les mailles de son immense filet. La bonté et la confiance sont monnaie courante chez ce peintre inspiré. On les découvre aisément. La chaleur intérieure se conjugue les lumières et les éblouissements qu’il déploie dans son travail. Indubitablement, ceci évoque une vision singulière et tout à fait personnelle, et pas uniquement des accidents. Il a toujours donné libre cours à son imagination malgré l’ombre de la quête de la loi du clair-obscur qui hante la majorité de ses tableaux. Expressionnisme et abstraction lyrique, obligent. Et ce n’est pas la critique d’art Françoise Gaultier qui nous dira le contraire. «Ce qui est étonnant dans ce qu’il fait c’est qu’il n’y as pas de passerelle entre ses styles, tout est hermétiquement clos, comme s’il délimitait  ses styles en fonction de ce qu’il voulait dire, Le rêve avec ses histoires d’enfants, une certaine vision puissante de son pays avec ses peintures figuratives, Ainsi, ses toiles et dessins jonglent avec les constituants plastiques, laissant libre-cours à son intuition et imagination pour nous permettre d’avoir une idée des choses que nous n’avons nullement remarqué précédemment». Ses tableaux sont éclatants.  La perspective, la palette, la lumière, et la luxuriance de la composition sont tellement parfaites qu’il s’agit d’un descendant spirituel des maîtres de l’expressionnisme abstrait tels que  Jackson Pollock, Ad Reinhardt ou encore Willem de Kooning. Seulement, la sensibilité aiguë de Najib  Wardi à l’atmosphère, la sûreté de la composition, le contrôle exceptionnel de la palette caractérisée par une tonalité sourde, contrebalancée par des couleurs primaires vives, est tout simplement magnifique.  Tout cela fait foi d’une générosité nettement perceptible dans ses travaux surtout qu’il s’agit d’un artiste encore jeune, au sommet de ses considérables possibilités. Mais sa maturation artistique s’est déjà faite. Et on serait mal fondé de reprocher à Najib Wardi de ne pas communiquer sur son travail et encore moins de montrer souvent ses travaux. Car si surprise il y a, c’est d’abord celle que procure le plaisir de découvrir un artiste qui peint depuis plus de trois décennies, qui a un langage personnelle et une maturité par rapport à l’histoire de la peinture. C’est pourquoi il demeure l’un des créateurs les plus singuliers. Un créateur placide qui ignore la mélancolie ambiante. Et ses œuvres sont tournées vers un avenir dont, elles paraissent si lumineuses. Elles sont prometteuses. « Sa peinture est dominée par l’abstraction lyrique.. il tend à leur fusion, et il se lance dans la quête de la loi du clair-obscur qu’il maitrise, pour atteindre un «ailleurs», un «au-delà», il cherche à nous rendre visible l’invisible, à nous faire toucher l’impalpable, et nous invite à pénétrer dans l’espace du tableau qui devient alors, un tremblement, un souvenir, un détail, un tourbillon chromatique, une vérité mystérieuse, une fissure spirituelle …», ajoute Françoise Gaultier.

Le peintre avance toujours, et accorde une haute importance son art. Modeste, comme le sont les vrais artistes, il sait pertinemment que son travail a besoin de temps pour être reçu, et apprécié.  Mais, sa plate-forme s’est éclairée puisque la géométrie de ses compositions s’est rendue de plus en plus aérienne. Alors là il n’y a absolument pas de rupture dans ce travail. On dirait plutôt une nette évolution. La couleur est primordiale pour son tableau. Il l’utilise à profusion avec cependant une gamme chromatique qu’il ajuste avec finesse et élégance. Cet éclectisme ambiant, dans sa technique, est le résultat d’un travail original, novateur, intuitif et très certainement issu de sa créativité qui semble sans limites. C’est un artiste qui possède de grandes capacités picturales et qui aime développer son univers, en le transformant, en le décomposant.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Fès

Quand Fès s’ouvre aux arts forains

La 4e édition du Festival National des Arts de la Rue aura lieu, du 24 ...