L’emploi dans les « malls » désormais interdit aux étrangers

  • 21.04.2017 - 13:36

Les ressortissants étrangers ne pourront plus travailler dans les nombreux centres commerciaux d’Arabie saoudite, a annoncé jeudi 20 avril 2017, le ministère du Travail. Le royaume saoudien a récemment multiplié les initiatives pour offrir plus d’emplois à ses citoyens dans le cadre d’un plan ambitieux destiné à diversifier son économie, trop dépendante du pétrole. Ce […]


Le labo Pharma 5 s’illustre à Dubaï

  • 12.04.2017 - 10:11

Le laboratoire Pharma 5 a reçu, récemment, le prix « Arab Investor award » (Meilleur investisseur arabe dans le domaine de l’industrie), décerné par le Think Tank arabe « Arab Investment Meeting » (AIM) lors de sa rencontre annuelle de l’Investissement. Ce prix vient s’ajouter à toutes les autres manifestations de reconnaissance que Pharma 5 a reçues grâce au […]

Diaporama

Blogs

La RAM suspend ses vols vers 6 pays

Alors que le ciel se vide au-dessus du Qatar  sur fond de crise diplomatique, Royal Air Maroc (RAM) vient d’annoncer l’annulation de vols vers 6 pays. Les compagnies aériennes d’Arabie saoudite, des Emirats, de Bahreïn et d’Egypte ont suspendu « jusqu’à nouvel ordre » tous leurs vols à destination ou en provenance du Qatar. « En raison de l’annulation de l’ensemble des vols reliant Doha (Qatar) aux Emirats arabes unis, à l’Arabie Saoudite, au Yémen, aux Maldives, au Bahreïn et à l’Egypte, Royal Air Maroc annonce qu’elle ne peut plus assurer les vols à destination de ces pays, avec un transit à l’aéroport de Doha », informe la RAM dans un communiqué. La RAM précise que les lignes directes entre le Maroc et ces pays sont toujours assurés.

« La ligne aérienne entre Casablanca et Doha est, quant à elle, opérationnelle. Par ailleurs, les vols directs de la compagnie nationale marocaine reliant le royaume du Maroc à l’Egypte et à l’Arabie Saoudite opéreront normalement », souligne la RAM. Les clients concernés par les annulations peuvent programmer leurs voyages sur de nouveaux vols. Pour de plus amples informations, la compagnie les invite à contacter ses services au 089000 0800 (Maroc) ou au +212522489797 (international). « Royal Air Maroc présente ses excuses aux clients concernés pour les désagréments causés par cette situation indépendante de sa volonté », conclut la compagnie.

 

 

 

Amina Moumni, sacrée reine du design

La jeune marocaine Amina Moumni a remporté, mercredi 17 mai 2017 à Beyrouth, le premier prix au niveau du monde arabe pour l’emballage des produits alimentaires (Pan Arab Awards), dans la catégorie de conception visuelle, décerné par le Centre libanais pour l’emballage et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). Amina Moumni, lauréate de l’Institut Art’Com de Rabat, a reçu son Prix des mains de l’ambassadeur du Maroc au Liban, Mhamed Grine, au cours d’une cérémonie organisée au siège de la Fédération des Chambres arabes, en présence du corps diplomatique accrédité à Beyrouth, de membres du gouvernement libanais, d’industriels, d’experts et d’hommes des médias venus de plusieurs pays.

Le podium de cette catégorie a été nettement dominé par le Maroc : Kenza Seffar (Art’Com Casablanca) a décroché le deuxième prix, alors que Hajar Khana (Art’Com Rabat) a occupé la troisième place. Une autre Marocaine, en l’occurrence Sara Qalqouli, d’Universiapolis d’Agadir, s’est illustrée en décrochant elle aussi la première place dans la catégorie « Respect des conditions de sécurité alimentaire ». Ce concours a enregistré la participation de plus d’un millier d’étudiants, dans les différentes catégories, représentant 40 universités et instituts et issus de 13 pays arabes. 200 parmi eux se sont qualifiés pour les phases finales et 41 ont été primés, selon les organisateurs. Le designer marocain Hicham Lahlou, représentant officiel de l’Organisation mondiale du design au Maroc et en Afrique du Nord et de l’Ouest, figurait parmi les membres du jury de cette compétition. C’est la première que cette compétition s’est ouverte sur le monde arabe, après s’être longtemps limitée aux concurrents libanais.

 

 

contributions

Compétences expatriées : A quand la modernité émancipatrice ?

Le retour des compétences expatriées :  un levier de sortie de crise

Le constat : Nous traversons, au Maroc, une période de turbulences sociales menaçant la stabilité du pays. Le risque est grand, si rien de sérieux n’est entrepris, de voir le pays basculer dans une voie difficile. La situation est aujourd’hui plus préoccupante avec les récents événements notamment dans le Rif. Les marocains, d’Al Hoceima et d’ailleurs, revendiquent des réformes dans plusieurs secteurs socio-économiques, mais ne voient depuis longtemps rien venir. Les gouvernements ont failli à accomplir cette noble et légitime mission. Celui du dernier quinquennat a grandement creusé le fossé en perdant le temps dans les spéculations et polémiques stériles au lieu de se mettre à l’ouvrage des mises en œuvre concrètes des projets de développement, notamment suite à l’instauration de la constitution 2011.  (suite…)


Wydad et Raja : Grandeur et décadence!

Alors que son éternel rival, le Raja,  vit l’une sinon la plus grave crise de son histoire le Wydad traverse  quant à lui une période faste et caracole tant sur le plan national que continental. Champion du Maroc pour la treizième fois depuis la création de la Fédération Royale Marocaine de Football et la dix- neuvième fois si l’on prend en compte ses titres sous l’occupation française, le WAC domine de la tête et des épaules le football national où il a pratiquement fait cavalier seul cette saison. (suite…)

Chargement...