A Dubaï, on discute investissements

  • 03.04.2017 - 11:06

Les travaux de la 7e édition du forum annuel des investissements ont démarré, dimanche 2 avril 2017 à Dubaï, avec la participation d’un grand nombre de responsables gouvernementaux, d’investisseurs et hommes d’affaires représentant quelque 140 pays, dont le Maroc. Le Forum de trois jours, organisé par le ministère émirati de l’Economie, se penche sur les […]


Qui était Hassan Fathy ?

  • 23.03.2017 - 11:00

Aujourd’hui, le moteur de recherche google rend un hommage à l’architecte égyptien Hassan Fathy. Peu connu, Hassan Fathy était le premier à avoir reçu prix Nobel alternatif en 1980 « pour le développement d’une architecture pour les pauvres ». « Comment pouvons-nous aller de l’architecte-constructeur de système vers le système architecte auto-constructeur ? Un homme ne […]

Diaporama

Blogs

Amina Moumni, sacrée reine du design

La jeune marocaine Amina Moumni a remporté, mercredi 17 mai 2017 à Beyrouth, le premier prix au niveau du monde arabe pour l’emballage des produits alimentaires (Pan Arab Awards), dans la catégorie de conception visuelle, décerné par le Centre libanais pour l’emballage et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). Amina Moumni, lauréate de l’Institut Art’Com de Rabat, a reçu son Prix des mains de l’ambassadeur du Maroc au Liban, Mhamed Grine, au cours d’une cérémonie organisée au siège de la Fédération des Chambres arabes, en présence du corps diplomatique accrédité à Beyrouth, de membres du gouvernement libanais, d’industriels, d’experts et d’hommes des médias venus de plusieurs pays.

Le podium de cette catégorie a été nettement dominé par le Maroc : Kenza Seffar (Art’Com Casablanca) a décroché le deuxième prix, alors que Hajar Khana (Art’Com Rabat) a occupé la troisième place. Une autre Marocaine, en l’occurrence Sara Qalqouli, d’Universiapolis d’Agadir, s’est illustrée en décrochant elle aussi la première place dans la catégorie « Respect des conditions de sécurité alimentaire ». Ce concours a enregistré la participation de plus d’un millier d’étudiants, dans les différentes catégories, représentant 40 universités et instituts et issus de 13 pays arabes. 200 parmi eux se sont qualifiés pour les phases finales et 41 ont été primés, selon les organisateurs. Le designer marocain Hicham Lahlou, représentant officiel de l’Organisation mondiale du design au Maroc et en Afrique du Nord et de l’Ouest, figurait parmi les membres du jury de cette compétition. C’est la première que cette compétition s’est ouverte sur le monde arabe, après s’être longtemps limitée aux concurrents libanais.

 

 

Rédaction (Avec MAP)

A Dubaï, Mounia Boutaleb était artistiquement remarquable

Les œuvres de l’artiste peintre marocaine Mounia Boutaleb étaient à l’affiche lors du Salon mondial d’Art, organisé 12 au 15 avril 2017, à Dubaï (World Art Dubai). Invitée par la galerie française SAB’S Connexions Des Arts, Mounia Boutaleb a réussi à se démarquer grâce à des peintures inédites colorées et très vivantes. L’art pictural marocain a ainsi été fièrement représenté par cette artiste de grand talent. Par des couleurs vives et pleines de joie, Mounia Boutaleb compose des éclats de lumière à travers un processus bien maîtrisé.

Son art est le lieu où tout se crée à partir de l’intuition et des émotions qui lui permettent de trouver l’équilibre et l’harmonie intérieures. Sa peinture permet à tout un chacun de retrouver sa liberté et d’accéder à diverses thématiques, avec au centre de toute chose, l’individu et son rapport à l’Autre. Pour elle « la diversité, c’est la vie ». C’est pourquoi ses œuvres sont l’expression de diverses tensions intérieures qui ont été canalisées et qui permettent d’éclore la sérénité. La peinture devient ainsi une communication instinctive, qui permet au spectateur de réfléchir, sur lui, sur l’être qu’il est et sur le monde qui l’entoure, afin de se découvrir parmi les reliefs, les formes et les couleurs.

Le salon mondial de l’art de Dubaï accueilli une collection diverse d’œuvres d’art modernes, contemporaines et raffinées. Lors de cette troisième édition qui a enregistrée une fréquentation de dix milles visiteurs, plus de 150 galeries et artistes locaux, régionaux et internationaux ont présenté une grande variété d’œuvres d’art dans un espace d’exposition intérieur de 4 000 mètres carrés au sein du World Trade Centre de Dubai. Le but étant de connecter les artistes mondiaux et les galeries avec une communauté de collectionneurs d’art du monde entier.

Rédaction

contributions

Chronique

Le pari fou réussi par Abdelhak Mendoça

Ils sont rares ceux qui savent que le RAC est l’un sinon le plus ancien club du Maroc. Crée en 1917 le Racing  Athlétic Club de Casablanca a été durant de longues années un acteur primordial et incontournable du championnat du Maroc avant  et post indépendance. La preuve en est que le club cher à feu Daniel Pilard, journaliste et entraineur, a été champion à trois reprises (1945, 1954 et 1972) avant de remporter une coupe du Trône en 1968 contre le Raja et d’accéder à une autre finale contre le Chabab de Mohammedia en 1972, finale qui n’a jamais été disputée. Le RAC a été, par ailleurs, vice-champion en 1962 et en 1965.

(suite…)


Raja : Bonjour les dégâts!

Il fallait être inconscient ou complètement fou pour espérer voir le Raja sacré champion. Car une équipe dont les joueurs ainsi que les staffs technique et administratif ont vécu une saison catastrophique, abandonnés de tous et ne touchant qu’au compte – gouttes leurs salaires et primes ne pouvait faire mieux que ce qu’elle a réalisé. Demeurer en course jusqu’à la 25eme journée avec tous ces problèmes est déjà une prouesse pour ne pas dire un miracle !

(suite…)

Chargement...