Home / Maroc / Mohamed Sajid désoriente les guides touristiques

Mohamed Sajid désoriente les guides touristiques

C’est une première pour le secteur du tourisme au Maroc. Les guides de tourisme descendent dans la rue ! Après des manifestations dans plusieurs villes du Royaume, les mécontents ont organisé, le lundi 29 Janvier 2018, un sit in aux abords du ministère de tourisme à Rabat. Un débrayage qui intervient en réaction à l’application de l’article 31 de la loi 05 12 qui permet d’intégrer  des personnes sans formation dans la profession réglementé du guide touristique. En effet, le département géré Mohamed Sajid s’apprête à accorder des autorisations d’exercice exceptionnel aux guides «non reconnus» en se basant sur leur expérience dans le secteur et leur compétence professionnelle acquise durant des années d’activité. Si la proposition de ministre Mohamed Sajid semble tout à fait légale, elle ne ferait que compliquer la situation d’un secteur souffrant déjà de l’informel et l’anarchie. C’est en tout cas la conviction des protestataires qui estiment que le ministre s’est soumis à la pression des «lobbies de bazars» qui, disent-ils, ont «souillé le domaine».

Le texte qui prévoit cette mesure d’exception a été adopté et publié au Bulletin officie en 2016. Alors pourquoi l’ex maire de Casablanca s’empresse-t-il d’introduire dans la profession des «intrus» maintenant ? En effet, la réforme introduite à la réglementation du métier de guide touristique prévoit à titre transitoire, la délivrance d’agréments à «des personnes ne remplissant pas la condition de formation», mais disposant de compétences acquises «sur le terrain». Sauf que cette exception  «doit intervenir pendant un délai maximum de deux ans courant à compter de la date «de publication au Bulletin officiel». Autrement dit, il ne reste au ministère que quelques mois pour régulariser la situation de ces personnes non formées à la profession.  Le ministre UC aurait pu au moins, comme le soulignent les associations de guides touristiques au Maroc, prévoir des concours, ouverts aussi aux lauréats des écoles de tourisme afin de rehausser le niveau d’un secteur qui en a vraiment besoin.

 

 

.

About Rédaction

Check Also

Fès

Quand Fès s’ouvre aux arts forains

La 4e édition du Festival National des Arts de la Rue aura lieu, du 24 ...