Home / Maroc / Mohamed Melehi ou l’art de surprendre  

Mohamed Melehi ou l’art de surprendre  

 Mohamed MelehiLa galerie d’art « Espace Expressions CDG » accueillera dès la semaine prochaine une exposition rétrospective « Mohamed Melehi, 60 ans de création, 60 ans d’innovation », dont le vernissage est prévu le jeudi 21 mars 2019. Né en 1936 à Asilah, Mohamed Melehi entre à l’Ecole des Beaux-arts de Tétouan. Il part à Séville, puis à Madrid en 1955. Son parcours iniatique se poursuit en Italie, en France et enfin à New York en 1962. De retour au Maroc, il enseigne dès 1964 la peinture, la sculpture et la photographie à l’Ecole des Beaux-arts de Casablanca. En 1965 Melehi collabore avec Abdellatif Laâbi et Mustapha Nissaboury à la création de la revue Souffles. Il fonde et dirige en 1971 la revue artistique et littéraire Intégral. En 1974 il est co-fondateur et directeur de Shoof, maison d’édition et de productions cinématographiques. Avec Mohamed Benaïssa, il est co-fondateur, et vice président de l’association culturelle AL Mohit et du Moussem culturel international d’Asilah en 1978. Melehi a été directeur des arts au ministère de la Culture de 1984 à 1992. Il vit et travaille à Marrakech et Asilah. Pour comprendre la peinture de Melehi, il faut interroger les affinités et les correspondances entre l’art moderne occidental et l’art africain, dont l’art populaire marocain est une des expressions. Cette tradition de peinture, tout comme certains signes et symboles de tapis et de bijoux paysans, encourageaient Melehi à poursuivre son propre chemin. L’onde, la flamme, les rayons, les astres et les autres formes qu’il avait élaborées dans sa propre peinture étaient des archétypes. Une plasticité jamais épuisée. Mohamed Melehi s’inscrit dans un double mouvement de ressourcement et de modernité. 

About Rédaction

Check Also

Abdelkrim Benatiq

A Oujda, Abdelkrim Benatiq veut mobiliser la jeunesse africaine 

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ – Si certains pays voient en la migration une contrainte, ou même une ...