Investissement

Un fonds au service des entrepreneurs MRE

  • 04.05.2015 - 23:13

La Caisse centrale de garantie (CCG) a relancé depuis le début de l’année 2015 le Fonds « MDM Invest », dédié à la promotion des investissements des marocains résidant à l’étranger (MRE), en vue d’inciter ces derniers à investir au Maroc. « MDM Invest » a pour objet le financement des projets de création ou d’extension d’entreprises d’un montant […]


Entreprenariat

Au Maroc, créer une société est facile

  • 04.05.2015 - 23:12

Aujourd’hui, la création d’une entreprise au Maroc est devenue de plus une plus simple. Deux à trois semaines suffisent pour mettre en place sa propre boite. Un futur chef d’entreprise peut, par exemple, passer par le Centre Régional d’Investissement de l’endroit où l’on souhaite s’établir. Il s’agit en fait d’un guichet unique qui permette de […]

Diaporama

Blogs

La région Fès-Meknès veut séduire les MRE

Le wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Said Zniber, a appelé les Marocains du Monde à renforcer leurs investissements afin de booster le développent de la région Fès-Meknès et tirer profit de ses nombreux atouts économiques, touristiques et culturels. S’exprimant mercredi à Fès lors d’une journée portes-ouvertes à l’occasion de la célébration de la journée nationale des Marocains résidant à l’étranger (MRE), initiée par la wilaya de Fès-Meknès sous le thème « Nos jeunes à l’étranger : énergies, défis et paris d’avenir », M. Zniber a aussi mis en valeur le savoir-faire, les expériences et les expertises accumulés par les MRE dans les pays d’accueil tout en les appelant à adhérer à la dynamique économique globale que connait le Maroc.

« La contribution des MRE dans le développement de la région est très efficace eu égard aux multiples réalisations dans les divers domaines, particulièrement les services, le tourisme et l’enseignement », a-t-il poursuivi ajoutant que plus de 100 entreprises ont été créées par les Marocains du Monde dans la région durant la période allant de l’année 2015 à fin juin 2016. Ces unités de production représentent une valeur ajoutée pour la promotion et le développement de l’économie locale, a estimé M. Zniber, tout en mettant l’accent sur la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure les MRE à travers le monde.

Le directeur du Centre Régional d’Investissement (CRI) Fès-Meknès, Rachid Aouine, a souligné que les jeunes marocains résidents à l’étranger ont contribué au développement des économies des pays d’accueil particulièrement en Europe à travers leurs projets, leurs expériences et leurs expertises, notant que les MRE sont toujours attachés à la mère-patrie. M. Aouine a également exposé les mesures initiées par le CRI visant à accompagner et à assister les MRE à monter leurs projets d’investissements, relevant que le délai de création d’entreprises au niveau du CRI a été réduit à moins de deux jours. Cette rencontre, initiée en partenariat avec le CRI-Fès Meknès, a été marquée par la présentation de témoignages de jeunes investisseurs marocains issus de l’émigration et rentrés au Maroc, et par la visite de plusieurs stands d’administrations et d’institutions marocaines.

MAP

Où peut-on investir au Maroc ?

Le Maroc est devenu une véritable terre d’accueil pour les investissements. Les opportunités d’affaires y sont multiples. Mais il n’est toutefois pas évident de s’y trouver. Il y a plusieurs secteurs qui offrent des potentiel prometteurs pour les MRE désirant investir au Maroc. Avant de s’y mettre, il faudra au préalable faire une étude de faisabilité. Il faudra tenir en compte plusieurs facteurs. L’idéal est de choisir un secteur dont vous possédez une longue expérience. Un domaine dont vous maitrisez déjà les codes. Un tour d’horizon des secteurs les plus dynamiques du pays s’impose.

Offshoring

Le Maroc fait désormais partie des meilleurs destinations offshore avec un grand potentiel y compris et surtout dans le domaine des NTIC (Web, mobiles, client/serveur…). Depuis 2001, l’externalisation a connu au Maroc une croissance remarquable. La réussite de l’offshoring au Maroc se traduit aujourd‘hui par 55.000 emplois créés dans les activités de type centres d’appels  et plus de 3.000 autres emplois crées dans d’autres activités d’externalisation tel que les services financiers et administratifs, engineering, design et RD, développement et maintenance de systèmes d’information…

Agroalimentaire

La filière agroalimentaire occupe une place de choix dans l’économie marocaine par une participation majeure au PIB (environ 35%) et une forte employabilité. La nouvelle stratégie agricole, Plan Maroc Vert (PMV), mise en place par le ministère de l’Agriculture et des pêches maritimes, vise à consolider les succès acquis et à répondre aux nouveaux défis du Maroc en matière de compétitivité et d’ouverture des marchés.

Tourisme

Les nombreux atouts et potentialités du Maroc lui ont permis de devenir une destination touristique fortement prisée. Avec des paysages contrastés et variés (3500 km de côtes, montagnes, déserts…), un riche patrimoine culturel (villes impériales, médinas, gastronomie et artisanat), le Maroc constitue une expérience touristique unique et diversifiée à seulement 2h30 de vol des principales villes européennes.

Franchise

Le secteur de la franchise connaît une évolution remarquable. La proximité géographique du pays à l’Europe et son rapprochement culturel facilitent l’adaptation des concepts étrangers dans le pays et le développement de ce nouveau mode de commerce. Dans ce secteur, la restauration est la branche la plus prisée et surtout la plus porteuse.

contributions

Chronique

Le pari fou réussi par Abdelhak Mendoça

Ils sont rares ceux qui savent que le RAC est l’un sinon le plus ancien club du Maroc. Crée en 1917 le Racing  Athlétic Club de Casablanca a été durant de longues années un acteur primordial et incontournable du championnat du Maroc avant  et post indépendance. La preuve en est que le club cher à feu Daniel Pilard, journaliste et entraineur, a été champion à trois reprises (1945, 1954 et 1972) avant de remporter une coupe du Trône en 1968 contre le Raja et d’accéder à une autre finale contre le Chabab de Mohammedia en 1972, finale qui n’a jamais été disputée. Le RAC a été, par ailleurs, vice-champion en 1962 et en 1965.

(suite…)


Raja : Bonjour les dégâts!

Il fallait être inconscient ou complètement fou pour espérer voir le Raja sacré champion. Car une équipe dont les joueurs ainsi que les staffs technique et administratif ont vécu une saison catastrophique, abandonnés de tous et ne touchant qu’au compte – gouttes leurs salaires et primes ne pouvait faire mieux que ce qu’elle a réalisé. Demeurer en course jusqu’à la 25eme journée avec tous ces problèmes est déjà une prouesse pour ne pas dire un miracle !

(suite…)

Chargement...