Home / Maroc / Marrakech s’offre son Musée de l’artisanat

Marrakech s’offre son Musée de l’artisanat

Le Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd a ouvert récemment ses portes, à Marrakech, en présence notamment du ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid et du président de la Fondation nationale des Musées du Maroc (FNM), Mehdi Qotbi. « Le Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd représente une valeur ajoutée pour la cité ocre et au service de son rayonnement à l’international. Marrakech mérite d’avoir un musée dédié à l’artisanat marocain  », a affirmé M. Sajid.  Un avis partagé par M. Qotbi qui s’est dit « heureux de voir Dar Si Said, rebaptisée Musée National du Tissage et du Tapis, rouvrir ses portes après plusieurs mois de travaux de restauration ». Cet espace constituera un enrichissement pour la ville de Marrakech en offrant, en plus de son architecture admirablement restaurée, un nouveau lieu de culture, de partage et d’apprentissage, a-t-il insisté.

Ce musée présente des tapis de toutes les régions marocaines, rendant hommage aux artisans qui ont contribué à enrichir la culture marocaine. D’une superficie de 2.800 m2, cette structure muséale, véritable joyau de l’architecture arabo-andalouse du 19è siècle, plantée au cœur de l’ancienne médina de Marrakech, traduit la richesse et la rigueur du savoir-faire marocain dans le domaine du tissage et du tapis, qui constituent l’une des composantes essentielles du patrimoine culturel mobilier au Maroc. Elle traduit aussi l’importance du tapis et sa présence dans la vie quotidienne des familles marocaines et des différentes fonctions, qui lui sont attribuées.

L’exposition présentée actuellement au musée sous le thème « Créations d’hier et d’aujourd’hui », se décline en deux grands axes. Le premier met en relief la richesse et la diversité du tissage marocain. Rural ou citadin, l’authenticité de ce savoir-faire se manifeste à la fois dans les supports utilisés que dans les produits obtenus. Cette collection est complétée par un ensemble d’objets pour agrémenter l’exposition et présenter le tissage dans son entourage. Le deuxième axe est dédié au tapis en tant que véritable jalon social et historique. L’accent est mis sur les différentes phases par lesquelles passe la production du tapis et le présente dans ses différentes variantes et représentations tout en se focalisant sur la diversité des centres de production plantés dans les quatre coins du pays. A travers cette exposition, le Musée National du Tissage et du Tapis Dar Si Saïd aspire à devenir une référence de conservation du tapis et un centre de diffusion de l’information relative à ce savoir-faire ancestral.

(Avec MAP)

About Rédaction

Check Also

Raja

Foot : le Raja cartonne, le WAC trébuche, l’IRT piétine

Championnat Maroc Tecom Elite I (1ere journée) – La première journée du championnat Maroc Telecom ...