Home / Maroc / Actu / Marrakech : Sexe, drogue et délinquance à la résidence Al Boustane

Marrakech : Sexe, drogue et délinquance à la résidence Al Boustane

Il y a quelques semaines, on évoquait la situation des propriétaires de la résidence Al Boustane qui vivent un véritable enfer à cause d’une bande d’énergumènes qui s‘y adonnent à des activités illicites et les terrorisent. Hélas, les choses ne sont guère arrangées. Pire encore, la situation va de mal en pis. Aujourd’hui, cette résidence, pourtant l’une des plus belles résidences du quartier Al Izdihar à Marrakech, est devenue un lieu de délinquance, de drogue et de prostitution.  Les résidents craignent pour leur sécurité et celle de leurs enfants dans cet espace où des individus se permettent de semer la terreur en squattant certains lieux et même en volant eau et électricité et s’adonnant à des actes de vandalisme portant atteinte aux divers édifices de la dite résidence.

Afin de remédier à la situation, les copropriétaires résident pour la plupart en Europe ou hors de Marrakech viennent de constituer  le mois dernier un syndic pour défendre leurs intérêts et sauvegarder leurs appartements achetés après de longues années de labeur. Parallèlement ils ont adressé des lettres de protestations et des plaintes aussi bien à l’ambassadeur de SM le Roi à Paris, qu’au Wali et au Préfet de police de Marrakech. Dans ces missives ces copropriétaires demande une aide urgentes  à qui de droit pour sécuriser leurs biens.

Mais ceci n’a, semble-t-il, pas plu à certains énergumènes que la quiétude de la résidence Al Boustane n’arrange guère leurs affaires mafieuses. Ainsi lundi soir le nouveau syndic élu et les opposants en sont venus aux mains. Ce fut donc un grand scandale dont tout le quartier Al Izdihar en a entendu les échos et le brouhaha. La police, appelée en urgence,  est venue intervenir pour conduire les deux parties au commissariat où des PV ont été établis. « Au-delà de qui a tort ou qui a raison, les autorités locales et à leur tête le Wali de Marrakech sont appelées de veiller soigneusement au grain car  cette résidence, si la situation demeure comme elle l’est, connaitra un jour ou l’autre un drame », persifle l’un des habitants.

About

Check Also

Qui est Bahiga Hafez, cette pionnière du cinéma arabe ?

Le géant Google rend aujourd’hui hommage est l’une des femmes pionnières du 7e Art égyptien, ...