Disparition

Oscar Fullone, un géant du foot s’en va

  • 24.05.2017 - 09:30
  • Mustapha Abou Ibadallaah

Mondelez Globe Awards

Zineb El Motamassik, une Manager du risque qui assure…

  • 23.05.2017 - 00:19
  • Rédaction

Zineb El Motamassik, Manager Sécurité & Environnement chez Mondelez Maroc, a été sélectionnée comme finaliste des Mondelez International AMEA Globe Awards dans la catégorie « Grow our Impact » (Développons notre Impact) après avoir gagné les Awards de la région MEA (Afrique et Moyen Orient). Zineb El Motamassik a été nominée pour son projet Zéro Accident qui a connu […]


Sport

Bouchra Baibanou au sommet de l’Everest

  • 23.05.2017 - 00:03
  • Rédaction

Pour une première, c’en est vraiment une. L’alpiniste Bouchra Baibanou est devenue la première Marocaine et nord-africaine à arriver au sommet du mont Everest. « Je dédie mon exploit à SM le roi Mohammed VI, à mes partenaires et mes fans sans oublier ma famille », a écrit Bouchra Baibanou dans un message sur a page Facebook. A la Télé, elle a qualifié […]

Diaporama

Blogs

Oscar Fullone, un géant du foot s’en va

Oscar Fullone, comme Mehdi Faria, aura en peu de temps, marqué les esprits des amateurs du football marocain et laissé une trace et un souvenir indéniables parmi les esthètes du ballon rond dans notre pays. Enfant du pays de Maradona, Messi et autre Ronaldinho, ce mage argentin a façonné l’image du Raja en lui donnant une stature africaine et mondiale jamais encore égalée par un club marocain. L’homme au célèbre gant, venu d’ASEC Abidjan, a trouvé au Raja un terrain de prédilection où il a su faire étalage de son savoir – faire et mettre en œuvre le style latino- américain prôné avant lui par un autre grand stratège qu’était Père Jego. Oscar a vite compris qu’il atterrissait dans un club où joueurs et public vouaient un amour incommensurable pour un football académique et spectaculaire, celui là même qui enthousiasmait les foules à Buenos Aeres et autres capitales d’Amérique du Sud. La symbiose n ‘ a pas tardé à se tisser entre Oscar et les composantes du Raja.

La victoire en ligue des champions d’Afrique contre l’Espérance de Tunis puis la participation à la coupe du Monde des clubs au Brésil où Oscar fut remplacé par Fethi Jamal ont fini par créer un cordon ombilical entre l ‘ancien joueur d’Estudiantes, d’Indenpiente, d’Oviedo et d’Aston Villa et les Verts. Du coup Oscar devint un rajaoui convaincu et les supporters en firent une idole .Et bien que certains dirigeants l’aient écarté pour des raisons obscures, Oscar devenu entraineur du WAC, du MAS puis du KAC avant de terminer coach de l’équipe Jawhara de Guelmim, n’a jamais cessé d’ aimer le Raja et son public malgré la grande ingratitude de certains dirigeants. Ayant choisi de terminer ses jours au Maroc, Oscar a enterré sa femme il y a moins de trois ans dans un pays qu’il a aimé de toutes ses entrailles avant d ‘aller la rejoindre dans un monde meilleur. Qu ‘il repose en paix là où il est !

Mustapha Abou Ibadallaah

Migration et climat : tous pour un avenir durable

Le ministère des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, chargé, organise le 24 mai 2017 à Skhirate en partenariat avec la partie allemande, un atelier thématique sur le «Changement climatique et mobilités humaines : vers des réponses dignes, coordonnées et durables». L’organisation de cet atelier vient dans le contexte de la co-présidence maroco-allemande du Forum Mondial pour la Migration et le Développement pour les années  2017-2018, qui s’est fixée comme principal objectif de contribuer à l’élaboration du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, et à la réflexion au suivi des objectifs de l’Agenda 2030 pour le développement durable en matière de migration.

Cet atelier intervient également dans le cadre de la Présidence marocaine de la COP, dont la 22ème édition qui s’est tenue à Marrakech en novembre 2016, a vu l’organisation d’un grand nombre de side-events consacrés à la thématique « Migration et Changement climatique ». Elle correspond également à l’appartenance du Maroc au comité de pilotage de la Plate-forme sur le déplacement des personnes lié aux désastres. Ainsi, l’objectif assigné à cet atelier est de nourrir la contribution du FFMD au processus du Pacte Mondial, de contribuer à outiller les Etats pour faire face aux défis relatifs à toutes les formes de mobilité humaine induites par le changement climatique, et de répondre aux besoins de protection des personnes déplacées dans le contexte du changement climatique.

Cet atelier rassemble des représentants gouvernementaux, des organisations internationales, la société civile, des universitaires  et des experts dans le domaine des droits de l’Homme, de la protection de l’environnement et du changement climatique afin de comprendre le phénomène et identifier comment agir en mobilisant tous les réseaux…

 

Rédaction (contenu partenaire)

contributions

Chronique

Le pari fou réussi par Abdelhak Mendoça

Ils sont rares ceux qui savent que le RAC est l’un sinon le plus ancien club du Maroc. Crée en 1917 le Racing  Athlétic Club de Casablanca a été durant de longues années un acteur primordial et incontournable du championnat du Maroc avant  et post indépendance. La preuve en est que le club cher à feu Daniel Pilard, journaliste et entraineur, a été champion à trois reprises (1945, 1954 et 1972) avant de remporter une coupe du Trône en 1968 contre le Raja et d’accéder à une autre finale contre le Chabab de Mohammedia en 1972, finale qui n’a jamais été disputée. Le RAC a été, par ailleurs, vice-champion en 1962 et en 1965.

(suite…)


Raja : Bonjour les dégâts!

Il fallait être inconscient ou complètement fou pour espérer voir le Raja sacré champion. Car une équipe dont les joueurs ainsi que les staffs technique et administratif ont vécu une saison catastrophique, abandonnés de tous et ne touchant qu’au compte – gouttes leurs salaires et primes ne pouvait faire mieux que ce qu’elle a réalisé. Demeurer en course jusqu’à la 25eme journée avec tous ces problèmes est déjà une prouesse pour ne pas dire un miracle !

(suite…)

Chargement...