Home / Maroc / Maroc – Mauritanie : A en pleurer !

Maroc – Mauritanie : A en pleurer !

Mustapha Abou Ibadallah

Commentez tant que vous voulez, il en restera toujours quelque chose! Nous l’avons dit et nous ne le répéterons jamais assez :tant que les responsables de notre football persisteront dans leur politique d’importation d’une équipe nationale parsemée un peu partout à travers l’Europe, ils continueront à accumuler les déboires et à décevoir un pauvre public marocain désabusé et dépité par autant de gâchis. Qu’on ne s’y trompe pas! Tant que notre championnat est géré d’une façon désastreuse aussi bien par la Fédération Royale Marocaine que par la Ligue Professionnelle (mdr) et par les clubs, il demeurera insignifiant et stérile. Par conséquent il ne produira jamais de joueurs capables de porter le maillot national. De ce fait la politique adoptée jusqu’à présent au nieau du Onze national se poursuivra avec les résultats désastreux auxquels nous nous sommes, hélas!, habitués. Car, comment voulez -vous que des joueurs venus d’horizons différents, réunis à la va -vite et qui ne parlent souvent même pas la même langue puissent constituer un groupe homogène et complémentaire ?
C’est le car qui est en panne et nous nous entêtons à changer de chauffeurs avait dit un jour Mhammed Fakhir ! En effet aucun coach, fut -il le célébrissime Zagalo !, ne pourra réussir dans les conditions actuelles de ce Onze national totalement importé d’Europe ou du Golfe!
La seule et unique solution est de revoir la formation au niveau de nos clubs, de gérer notre championnat avec rigueur et honnêteté, loin des manigances pour retrouver un tant soit peu l’aura dont jouissait notre football.
Tant que des enjeux, autres que sportifs, demeureront dans la sphère footballistique attendons-nous à d’autres déceptions et désillusions aussi amères que ce que nous avons connues jusqu’à présent.
Et je crains que le seul titre continental en notre possession depuis Addes Abeba en 1976 ne fasse encore de vieux os! En effet ce n’est pas demain la veille que le sacre des joueurs purs-produits d’un championnat national de haut niveau comme Acila, Faras, Maaroufi, Cherif, Zahraoui, Semmat, Aherdane, les regrettés Dolmy et Hazzaz ou Baba auteur du fameux but contre la Guinée va être égalé !

About Rédaction

Check Also

Biennale

La Biennale casablancaise sous le soleil de La Réunion  

MANIFESTATION – La 5e édition de la Biennale casablancaise reviendra bientôt du 24 septembre au ...