Home / Economie & Entreprise / Maeg, l’art de construire et innover

Maeg, l’art de construire et innover

Maeg
Alfeo Ortolan, le PDG de Maeg Costruzioni.

Le président directeur général de l’entreprise Maeg Costruzioni S.p.a, créée en 2018, Alfeo Ortolan, né le 6 juillet 1959, témoigne d’un parcours professionnel atypique qui lui offre une vision bien plus large du monde de la construction. Un état d’esprit, une envie de performance qu’il inculque à ses 800 salariés. Résultat: un chiffre d’affaires qui s’élève à 95 millions d’euros de chiffre d’affaires pour l’année 2018. Et surtout, la société opère aujourd’hui dans 28 pays du monde dont le Maroc pour deux grands projets : le Viaduc ferroviaire Loukkos à Larache et le Pont Sidi Maarouf à Casablanca.

ZOOM – Fort de plus de quarante ans d’expérience dans le secteur de la construction, Alfeo Ortolan fonde avec son frère Walter l’entreprise Ortolan S.p.a, en 1978. Depuis, la société s’impose comme un leader dans le domaine sur le plan international. Et au fil des années , Alfeo Ortolan devient le PDG de l’entreprise Maeg Costruzioni S.p.a. Spécialiste en conception, fourniture et installation des structures métalliques, Maeg est capable de s’adapter aux caractéristiques de chaque projet et de fournir des solutions d’ingénierie innovants, afin que les projets deviennent réalité. « Penser de façon novatrice signifie rêver d’un monde différent. Penser de façon novatrice signifie regarder au-dela ». Voici le mot d’ordre de cette entreprise qui est actuellement active sur plusieurs chantiers partout dans le monde. Avec une production considérablement efficace, environ 65.000 tonnes annuellement, 124.500 m2 de surface de production, 5 usines de fabrication en Italie, l’entreprise devient un acteur international majeur dans le secteur de la construction. A son actif, Maeg compte plusieurs grands projets auxquels l’entreprise a participé notamment en termes de fabrication, montage, soudage, peinture, groutage et mise sur appui. Il s’agit de bon nombre de chantiers d’envergure dans les quatre coins du monde. On retient notamment le pont suspendu A26 à Linz (Autriche), les Passerelles 1,2et 3 à Dubaï et le Mémorial The Constellation à Abu Dhabi (EAU), le Centre international de conférences à Alger (Algérie), le Pont Muhammed Baquir Al-Sadr à Bassorah (Irak), le Stade Al Wakrah et le Mall de Qatar à Doha (Qatar). Il y a aussi l’Hôtel Corinthia à Khartoum (Sudan), le Pont de Svilaj à Svilaj (Croatie), le Pont estaiado de Curitiba à Curitiba (Brésil), les Grues portuaires STS à Limassol (Chypre), le Stade de Paul Biya à Yaoundé (Cameroun), les Ponts ferroviaires lot 2A à Arad (Roumanie), le Pont Guayllabamba à Quito (Equateur) ou encore le Pont Arco Del Bicentenario à Bogota (Colombie).

Novateur

En Italie, nombreux sont les projets novateurs qui ont connu une remarquable participation de Maeg notamment la Tour Unipolsai à Milan, le Parking Rome Termini à Rome, le Pont Riva Trigoso à Sestri Levante, le Stade Atleti Azzurri d’Italia à Bergame, le Complexe Garibaldi à Milan, entre autres autres réalisations. Au Maroc, l’entreprise a participé à deux grandioses projets à savoir le Viaduc ferroviaire Loukkos à Larache et le Pont Sidi Maarouf à Casablanca (Maroc). « L’action de construire transforme les idées en réalité : en façonnant l’espace autour de nous, nous croyons dans la possibilité de laisser une marque et contribuer activement au développement social et économique du pays, communauté et individus. Il y a un sentiment particulier dans la réalisation d’un projet, en surmontant tous les défis en chemin. Depuis 1978, la culture de travail opiniâtre du Nord-Est de l’Italie a été la poussée qui a caractérisé la route de Maeg, de la grange où tout a commencé au rôle de General Contractor d’aujourd’hui. Maeg imagine l’avenir sans oublier son histoire », indique-t-on du côté de Maeg. Aujourd’hui, le chiffre d’affaires de l’entreprise est de 95 millions d’euros de chiffre d’affaires pour l’année 2018 dont 84% est réalisé en dehors du marché national et 4% comme investissement annuel en recherche et développement.

Perfectionnement 

Le PDG Alfeo Ortolan encourage ses employés à se perfectionner, à être plus qualifiés, plus performants afin d’assurer une bonne poursuite de leur métier et améliorer aussi les conditions de travail. Ce métier étant très difficile et éprouvant, il a besoin de gens motivés, qualifiés, étant coopératifs avec les responsables qui sont sur le terrain et grâce à la synergie de tous les différents acteurs sont à même de réaliser un travail d’équipe sans fausse note. Au fil des années, Maeg fait preuve de dynamisme et de confiance dans l’avenir. Et c’est grâce à des entreprises comme, Maeg Costruzioni S.p.a.,dynamique et rigoureuse que le secteur de la construction a encore de belles et longues années devant lui.

About Rédaction

Check Also

Averda

Averda renforce sa présence à Casablanca 

Environnement – Averda, le fournisseur international de services environnementaux, a remporté quatre contrats de sept ans ...