Home / Maroc / Lymphome –  Ces oubliés de la santé publique

Lymphome –  Ces oubliés de la santé publique

LymphomeAu Maroc, les personnes souffrantes de lymphome, l’un des cancers les plus redoutables, vivent depuis plus d’un an un véritable calvaire. Des médicaments bio-similaires, moins onéreux que ceux d’origine, ne sont pas remboursés par les mutuelles et autres structures en charge. Pourtant, ces nouveaux traitements, bien accueillis par les autorités car répondant à tous les critères et toutes les normes, ont reçu leur AMM (Autorisation de mise sur le Marché) en 2017, ont été publiés dans le Bulletin Officiel en 2018 et annoncés sur le site de l’ANAM (L’Agence Nationale de l’Assurance Maladie) en tant que médicaments « remboursables ».

Une situation qui pose un grand problème à des centaines de patients qui se retrouvent dans l’obligation d’acheter des traitements aux prix inaccessibles, alors qu’ils pourraient opter pour des médicaments, tout aussi efficaces et beaucoup moins chers. « Nos responsables semblent ignorer que 30% c’est énorme pour un traitement contre le cancer, surtout pour des personnes issues de milieux défavorisés qui vivent un enfer à cause de cette lenteur de procédure ou alors une absence totale de responsabilité et de (bonne) volonté », s’insurge dans un communiqué L’association Ensemble Contre le Lymphome.

Des vies dépendent de ces traitements. Ainsi, poursuit l’association, il est « aujourd’hui, au Maroc du 21e siècle, inconcevable que des patients soient obligés de mendier l’argent d’un traitement car trop cher, alors qu’ils peuvent se procurer un autre, reconnu par toutes les instances de santé et beaucoup plus accessible ». L’association Ensemble Contre le Lymphome a été créée le 12 juillet 2016 à Marrakech sous l’impulsion du Professeur Mahmal hématologue oncologue, du Dr Jamal El Ahmadi et d’un malade du lymphome en voie de guérison Abdellah El Bouhairi qui a ensuite fait la rencontre d’autres malades soucieux d’agir après avoir traversé des parcours parfois longs et difficiles vers la guérison : M’Hammed Touzani et Abdellah Abounadi.

 

 

About Rédaction

Check Also

Najib Wardi

Sous le charme de la braise artistique de Najib Wardi

La galerie Ma Galerie de Rabat expose actuellement et ce jusqu’au 22 août 2018, les ...