Home / Maroc / Loubaba Laalej présente et signe «Melhoun et peinture» à Salé

Loubaba Laalej présente et signe «Melhoun et peinture» à Salé

L’artiste peintre et écrivaine Loubaba Laalej vient de présenter et de signer son ouvrage intitulé «Melhoun et peinture» dans le cadre de la 14ème édition du Festival Maqamat qui se tient jusqu’au 7 juillet 2024 à Salé.

Loubaba Laalej Disponible en français et en arabe, ce recueil de poèmes est enrichi par les tableaux de l’artiste elle-même, pour créer un dialogue fougueusement poignant entre les mots et les images, autour des multiples facettes de cet héritage culturel riche et varié.

«Ainsi parlait le mellhoun», «Le melhoun dans mes toiles», «La femme honorée dans le melhoun» et «Sur la trace de grands maîtres du melhoun». Voici les quatre chapitres qui composent cet ouvrage qui se présente comme une œuvre incontournable pour quiconque s’intéresse à la poésie, à l’art visuel et à la rencontre entre les deux formes d’expression. C’est ce qu’a notamment souligné l’écrivain et chercheur Dr Samir Lotfy lors de la présentation de «Melhoun et peinture». «Cet ouvrage au-delà de son idée originale-tenter dans un premier temps, dans le cadre d’une aventure intellectuelle qui n’est pas aisée, de jeter une passerelle entre le melhoun et la peinture- permet de se rendre évident cette capillarité si étroite entre les deux arts, qui ont en commun l’humanité ou plutôt l’humanisme, en tant que processus évolutif à même de refléter comme il se doit, ce cours de la vie avec ses fluctuations, ses hauts et ses bas. Une capillarité si vite vérifiée et confirmée chez Loubaba Laalej grâce à sa maîtrise parfaite de la plume et du pinceau et à sa capacité à réduire à néant toute frontière entre peinture, texte et son en tant qu’un tout homogène et indivisible», a-t-il indiqué.

Loubaba LaalejEn effet, l’ouvrage de Loubaba Laalej explique la nature de cette connexion étroite entre ses textes et ses créations visuelles d’une part et l’essence du Melhoun d’autre part. Il s’agit d’une véritable symphonie artistique doublée de sublimes jeux de lumière et d’ombre, de contrastes et de textures, et des poèmes enivrants de beauté.

« « Le melhoun est cet art qui fait ressentir ce qu’il y a de plus précieux et de plus chaleureux en soi. Il ouvre les sourires et enchante les cœurs. Il informe l’esprit et rassemble le peuple autour de lui. Il est le sortilège de cette parole chantée. Il est le poème d’une mémoire séculaire portée. Il est notre identité culturelle d’une valeur intemporelle. Le melhoun est la mémoire qui a construit l’histoire populaire du Maroc. Il a su jouer à la perfection le rôle de trait d’union entre le passé et le présent», a-t-elle souligné lors de ce rendez-vous d’exception.

C’est dire que les mots et les images se répondent, se complètent et s’enrichissent mutuellement pour construire un univers à la fois poétique et pictural d’une sensibilité rare et envoûtante. Cette approche multidimensionnelle de l’art traduit la profondeur du melhoun, tout en le reliant à des formes d’expression contemporaines.

« L’effort passionné d’une créatrice qui, dans un ouvrage des plus exhaustifs, fait des appels à l’ordre dans une interaction des genres à la limite de l’osmose créatrice. Quel gage de patriotisme que cette incitation convaincue à une certaine remise en question, avec la plume et le pinceau, dans un ouvrage inédit qui allie poésie et peinture sur fond de patrimoine et d’émotion pour la sublimation du melhoun. Un genre musical dont il ne suffit plus désormais de conserver simplement le souvenir mais d’en faire usage comme tremplin pour la confirmation de l’éclosion évidente et annonciatrice de jouvences à la fois régénatrices et prometteuses de rayonnement indéniable», a affirmé le chercheur en art Ahmed Fassi.

Par sa plume et sa palette, Loubaba Laalej a ouvert de nouvelles perspectives sur la tradition séculaire du melhoun. Elle a minutieusement mêlé la poésie du melhoun à la puissance évocatrice de la peinture pour réaliser un ouvrage de référence, «Melhoun et Peinture» qui marque les esprits et les cœurs par sa finesse et sa pertinence.

Ayoub Akil

Bio-express :

Native de Fès, Loubaba Laalej est une artiste peintre et écrivaine prolifique. Membre de la Ligue des Écrivaines du Maroc. Membre du Bureau Permanent de la Ligue des Écrivaines d’Afrique. En 2019, elle a obtenu un doctorat honorifique délivré par le Forum International des Beaux-arts (Fine Arts Forum International) à titre de reconnaissance. Elle a, à son actif, plusieurs publications sur son expérience créative : «Émergence fantastique», «Mes univers», «Matière aux sons multiples», «Abstraction et suggestion», « Dames du monde : entre l’ombre et la lumière». Parmi ses recueils de poésies (écrits et œuvres) : «Fragments», «Pensées vagabondes», «Mysticité et plasticité», « Melhoun et peinture», «Poésie et peinture», «Icônes de la plasticité au féminin», «Chuchotement du silence», «Musique et plasticité» (Tome I et Tome II), «Vivre avec soi», «Vivre ensemble», «Danse et plasticité» (Tome I et Tome II), «L’ Amour et l’Art », « La Mort et l’Art », « La Beauté et l’art », « La Route de lumière », «Voix intérieure», «La Vérité et l’Art » , « La Liberté et l’Art», « Le Bonheur et l’Art», « L’Imagination et l’Art», « Le Désert et l’Art», «L’Afrique et l’Art», « Le Rêve et l’Art ». Livres en cours de publication (écrits et œuvres) : « Manifeste lyrique », « La Mémoire et l’Art», « La Folie et l’Art», « Le Voyage et l’Art», « Le Sacré et l’Art», « La Société et l’Art », « L’ Âme et l’Art», « Le Sacré et l’Art», « Le Génie et l’Art », « L’Homme et l’Art » , « La Mémoire et l’Art »…

About Rédaction

Check Also

Laila Benchekroun: un voyage décoiffant au cœur du patrimoine marocain

Dans l’univers pictural de l’artiste-peintre marocaine Laila Benchekroun, les couleurs s’expriment pleinement dans toutes leurs ...