Quelle est l’origine des viandes pourries d’Aid ?

  • Marocains partout
  • 07 Septembre 2017 - 08:48

Les images de viandes de moutons devenues vertes ou bleues ont secoué la Toile. Entre indignation et colère, les réseaux sociaux se sont enflammés. Tout le monde voulait savoir pourquoi la viande a-t-elle pu pourrir ainsi en l’espace d’une journée ? L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) vient d’apporter un éclaircissement. La teinte verdâtre de la carcasse ou sa putréfaction à l’occasion de l’Aid Al-Adha, comme l’explique l’Office, est due à une contamination bactérienne de type pseudomonas, clostridies, coliformes et staphylocoque. « Les dernières analyses microbiologiques effectuées sur des échantillons prélevés sur des carcasses contaminées ont permis de détecter des bactéries de types pseudomonas, clostridies, coliformes et staphylocoque », précise l’ONSSA. Ces bactéries pourraient passer directement dans la carcasse après l’abattage en raison de l’arrêt du système immunitaire, pour continuer à se proliférer autant que les conditions sont propices, notamment la hausse de la température, l’humidification de la carcasse et le retard dans la réfrigération.

Pourtant jamais des cas similaires n’avaient été détectés par le passé, à part quelques exceptions. La coïncidence de l’Aïd avec les périodes chaudes de l’été et l’humidité, ainsi que le non-respect des règles d’hygiène et des conditions de conservation (réfrigération ou congélation de la viande), favorisent la prolifération rapide des bactéries, renchérit l’Office. L’Office relève à cet égard qu’outre le cheptel réservé à l’abattage à l’occasion de l’Aïd, la consommation nationale en viande rouge atteint annuellement plus de 3,5 millions de têtes ovins et caprins, sachant que les fournisseurs en cheptel sur le marché national sont presque les mêmes, mais qu’aucune teinte verdâtre ou une putréfaction quelconque n’ont été enregistrées dans les différents abattoirs à travers le Royaume.

 

 

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...