L’OPM rejoue sa symphonie des religions

  • Marocains partout
  • 27 Septembre 2017 - 08:54

Pour la deuxième année consécutive, l’OPM (Orchestre Philharmonique du Maroc) ouvre sa saison musicale par des représentations placées sous le signe du dialogue entre les cultures et les religions. En effet, après le succès des concerts les «religions à l’unisson» annoncés à l’Institut du monde arabe à Paris et donnés au Maroc et en France en octobre 2016 et mars 2017, l’Orchestre Philharmonique du Maroc a choisi de poursuivre son action de diffusion des valeurs d’écoute, de respect et de tolérance, par un projet portant une symbolique forte, qui va bien au-delà de la musique classique et qui reflète notre intérêt pour un meilleur Vivre Ensemble. Le programme musical des concerts qui auront lieu du 11 au 15 octobre a entièrement été pensé dans cette optique.

Au menu, il y aura des artistes trois confessions différentes qui interpréteront des œuvres de compositeurs issus des trois religions. C’est donc Hasnae Bennani, soprano marocaine et Marc Coppey, violoncelliste français, tous deux issus du Conservatoire National Supérieur de Paris, qui joueront, accompagnés par les 80 musiciens de l’OPM, sous la baguette d’Olivier Holt, chef invité également conseiller artistique de la formation symphonique. Pour cette seconde édition, l’OPM a également souhaité mettre en avant des compositeurs marocains, en choisissant d’interpréter des œuvres de Graciane Finzi et Ahmed Essyad, symbolisant ainsi le dialogue entre les cultures. En partageant une même scène, tous ces artistes prônent une image de tolérance, de paix, de dialogue et de respect entre leurs trois cultures.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...