L’ONSSA veut recadrer la bouffe pour enfants

  • Marocains partout
  • 17 Avril 2017 - 10:13

Une convention-cadre de partenariat a été signée, vendredi 14 Avril à Rabat, entre l’ONSSA et l’Association marocaine de nutrition infantile (AMNI), pour promouvoir la participation des professionnels aux travaux du Codex Alimentarius (Code Alimentaire), un programme mixte de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) et de l’OMS (Organisation mondiale de la santé); visant à élaborer des normes alimentaires, des lignes directrices et des codes d’usages adoptés sur le plan international. « Aujourd’hui, les normes du Codex occupent une place de plus en plus importante à l’échelon international, vu qu’elles constituent une référence pour l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le règlement des différends commerciaux », a souligné Ahmed Bentouhami, directeur général de l’ONSSA.

Paraphée par celui-ci et la présidente de l’AMNI, Nawal Bentahila, la convention-cadre en question engage l’ONSSA à inviter l’AMNI aux réunions du comité national du Codex et ses organes subsidiaires. De même, l’AMNI s’engage à mener des actions de sensibilisation sur la nutrition infantile au profit du personnel de l’ONSSA, et d’identifier les travaux de normalisation sur l’alimentation infantile, pour mieux connaître les produits alimentaires destinés aux enfants de 0 à 3 ans. La Commission du programme Codex Alimentarius, créée en 1963, est un organe intergouvernemental qui met en œuvre le programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentaires. Elle compte aujourd’hui 187 Etats membres, 240 observateurs, en plus d’une organisation membre.

Elle a pour mandat d’établir des normes alimentaires internationales et de coordonner tous les travaux en la matière ; de protéger la santé des consommateurs, et d’assurer des pratiques loyales dans le commerce international. « Le Maroc, en tant que membre actif du Codex, vise essentiellement à être plus compétitif sur les marchés mondiaux extrêmement réglementés et améliorer la sécurité sanitaire des produits alimentaires pour les consommateurs », ajoute M. Bentouhami. Dans le royaume, l’ONSSA est le point de contact Codex Alimentarius, et assure le secrétariat du Comité National du Codex Alimentarius, entité nationale de coordination des travaux de celui-ci, créée en 1997.

La mission principale du Comité National du Codex Alimentarius est de conseiller le gouvernement sur les incidences des différents problèmes de normalisation et de sécurité des aliments, qui sont soulevés lors des travaux de la Commission du Codex Alimentarius. Il est chargé à ce titre de suivre de très près les différentes étapes de définition des normes visées pour que les intérêts légitimes du Maroc soient défendus et pris en compte dans le processus de fixation de certaines normes mondiales ou régionales.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...