Home / Maroc / L’œuvre de Said Ouattar s’envole vers la Belgique

L’œuvre de Said Ouattar s’envole vers la Belgique

L’artiste-peintre Said Ouattar a exposé dernièrement ses œuvres récentes dans le cadre de la troisième édition de «Parcours d’Artistes», organisé à Bruxelles, en Belgique. Cette exposition internationale a réuni, du 10 au 14 avril 2024, dans les quartiers de Molenbeek et Simonis de Koekelberg, des artistes de plusieurs pays européens…et d’autres continents.

Said OuattarGrandiose, cette manifestation favorise la solidarité et le dialogue entre les acteurs de la culture bruxelloise. Parmi les arts invités, on pouvait admirer peinture, céramique, photographie mais également installations, vitrail, mode, ou encore sculpture et création de bijoux.
Suite au franc succès de cette troisième édition de «Parcours d’Artistes», le maire de Molenbeek a remercié publiquement les trois artistes venus du Maroc pour leur contribution significative à la richesse de la diversité culturelle, ainsi que l’importance de la solidarité et de la paix, soulignant également que leur présence a permis de mettre en lumière la pluralité des cultures de la commune, renforçant ainsi les liens entre les différentes communautés.
Cette exposition internationale a mis en lumière plusieurs artistes talentueux venus de divers horizons, dont Said Ouattar, qui a présenté une série de toiles abstraites et colorées inspirées de ses voyages dans le monde. Né en 1950 dans la Vallée Ait Bouguemaz, ce plasticien crée des œuvres expressionnistes intenses qui captent les émotions humaines. Il privilégie l’expression de son ressenti personnel plutôt que la représentation réaliste. Ses coups de pinceau énergiques et ses contrastes saisissants créent une véritable dynamique émotionnelle dans ses tableaux.
Ses œuvres sont principalement des peintures à l’huile sur toile, de dimensions variées allant de petites pièces intimistes à de grandes fresques monumentales. Said Ouattar se définit lui-même comme un «poète de la couleur», cherchant à transmettre la profondeur de son âme à travers chaque composition. Ses toiles regorgent de symboles subtils, de métaphores visuelles, invitant le spectateur à une intense introspection sur sa propre humanité et ses émotions les plus profondes.
Pour le critique d’art Dr Abdallah Cheikh, Said Ouattar se concentre sur le rythme, l’harmonie, les tensions, les contrastes, la vigueur et le mouvement dans ses peintures, mêlant peinture et musique avec une touche d’esthétique mystique. «À la manière d’un narrateur éloquent, Said Ouattar relate ses récits émotionnels à l’état brut. Il capte ce qu’il voit avec audace et spontanéité, en tissant des toiles expressionnistes au gré d’une imagination débordante, ce qui laisse une place capitale à la sincérité, à la simplicité et à l’impression : son œuvre efface les limites entre récit et peinture. C’est son mode d’expression le plus simple et le plus épuré. Il est toujours à la recherche de nouvelles voies et perspectives associant son art au symbolisme gestuel», souligne-t-il.
De son côté l’écrivain et critique d’art M’barek Housni considère que le travail de Saïd Ouattar est prometteur dans sa forme et profond dans son contenu grâce à ses couleurs inspirantes. «Il est des œuvres qui possèdent un pouvoir de suggestion immédiat. Dans le sens d’une entrée en matière presque spontanée, tellement elles allient l’idée et son habillage artistique en une symbiose qui procure d’abord l’émotion, puis la spéculation intellectuelle qui en découle de nature, oserais-je dire. On est alors dans le propre de la destinée de la peinture comme ouverture sur des univers intérieurs insoupçonnables. Saïd Ouattar nous les restitue, en leur donnant vie, à travers une palette heureuse qui réussit l’exploit d’exprimer tout cela…», indique-t-il.
En effet, Said Ouattar utilise des couleurs vives et des formes dynamiques pour capturer l’essence du rythme et de l’harmonie dans ses œuvres. Il crée une sensation de mouvement et de fluidité. De plus, il superpose des motifs géométriques rythmés qui évoquent la notion de contrastes et de tensions créatives. En intégrant des éléments musicaux à sa peinture, il crée une expérience sensorielle unique qui interpelle le spectateur sur un plan plus profond, invitant à la contemplation et à la réflexion.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Pena Madridista

Tournoi de la Pena Madridista: la MDJS/ Darlamima remporte la 18e édition

Le rideau est tombé, samedi 1er juin, sur la dix-huitième édition du tournoi de La Pena Madridista de ...