Home / Economie & Entreprise / L’industrie agroalimentaire marocaine relève la tête

L’industrie agroalimentaire marocaine relève la tête

L’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE) vient de confirmer un regain de forme. En effet, les exportations de l’industrie agroalimentaire marocaine ont enregistré une croissance importante ces dernières années, en passant de 29,3 milliards de dirhams (MMDH) en 2010 à 53,5 MMDH en 2017, soit une croissance de 83%.  Cette évolution positive de la valeur des exportations a permis au secteur de se positionner comme deuxième source de devises pour le Maroc, avec une part d’environ 22% par rapport aux exportations totales, relève l’EACCE à l’issue de son Conseil d’administration.

Pour la campagne 2017-2018, les exportations des produits de l’agroalimentaire ont atteint 2,9 millions de tonnes, soit une croissance de 4% par rapport à la campagne 2016-2017. Quant aux exportations des produits maraîchers, elles ont enregistré un volume de 1.179 mille tonnes en 2017-2018, en progression de 5% (1.124 mille tonnes) par rapport à la campagne 2016-2017 et 61% par rapport à la campagne 2010-2011 (731 mille tonnes).

Mieux, la campagne en cours a été marquée par la progression significative de certains produits en montrant l’important potentiel notamment l’avocat avec 21,4 kilotonne (KT), soit 2,4 fois le volume de la campagne précédente, la framboise avec 19,5 KT (+46%), la pastèque avec 170,5 KT (+25%) et la myrtille avec 18 KT (+17%). Le volume d’agrumes exporté durant la campagne 2017-18 a atteint 677 mille tonnes, en hausse de 4% par rapport à 2016-17 et 28% par rapport 2010-11, a indiqué l’EACCE. La campagne 2017-2018 a enregistré une croissance de 36% des exportations de la Nadorcott, pour passer d’un volume de 125,7 KT en 2016-2017 à 170,9 KT en 2017-2018. Par marché, les exportations des agrumes vers les USA et le Canada ont enregistré durant la campagne 2017-18 une croissance respective de 48% et 10%.

 

 

About Rédaction

Check Also

investissements étrangers

Au Maroc, les investissements étrangers en baisse

Le Maroc perdrait-il de son attrait ? Le flux des Investissements étrangers (IDE) au Maroc ...