Home / Edito / L’indigeste soupe scolaire

L’indigeste soupe scolaire

Rachid Abbar, Directeur de publication
Rachid Abbar, Directeur de publication

La darijation de l’enseignement, autrement dit l’introduction de la darija (comprenez, le dialecte marocain) dans les manuels scolaires, déchaîne les passions. On s’offusque, on s’insurge, on hurle, on se déchire ! Les premiers à avoir sorti les crocs sont les fossoyeurs même de cette école marocaine, c’est-à-dire les gens de l’Istiqlal, dignes héritiers d’Azzeddine Laraki, père-fondateur de l’arabisation. Puis, vinrent, comme il fallait s’y attendre, les barbus du dimanche qui ont crié au blasphème. Tout ce beau monde s’est retrouvé autour de la sacralisation de l’arabe classique. On ne touche pas à la langue du saint coran, clament-ils haut et fort. De l’autre côté, il y a ceux qui voient en Noureddine Ayouch, avec son allure de dandy et ses airs de «Bourgeois Bohème»,  porteur d’un nouveau courant. Ils se disent et pourquoi pas tant qu’on y est ! Cela fait belle lurette que l’enseignement au Maroc part en vrille. Et si, rien que pour rigoler un peu, on procéderait à la darijation. Après les dégâts de l’arabisation, que peut-il nous arriver de pire ? Et bah, justement ce n’est pas drôle. Ça frise l’absurde. De quoi parle-t-on ? C’était quoi le problème déjà ? Aujourd’hui, tout le monde est conscient que l’école au Maroc frôle l’agonie. Tout le monde sait que notre système éducatif produit chaque année une armée de jeunes souffrant d’un déficit scolaire structurel qu’elle traîne depuis le primaire avant d’échouer sur les rives d’une université minée d’une crise profonde. Le vrai souci de l’école marocaine d’aujourd’hui, victime d’une arabisation mal pensée, mal engagée et totalement improvisée depuis 30 ans, c’est ce qu’on y enseigne. Vous voulez savoir quoi ? Des cours de radicalisation accélérée et des idées préfabriquées bourrées de préjugés. C’est même devenue la maison de l’inculte. Alors avec ou sans darija, les responsables de ce ministère censé en principe forger de bons citoyens continueront à servir aux générations futurs la même soupe…

 

About Rédaction

Check Also

Agribooster

Avec Agribooster, l’OCP fertilise le Ghana

La filiale Afrique de l’Office chérifien des phosphates (l’OCP Africa) a déployé, récemment au Ghana, ...