Home / Maroc / Ligue des champions d’Afrique : tous Rajaouis et Wydadis

Ligue des champions d’Afrique : tous Rajaouis et Wydadis

Mustapha Abou Ibadallah

Le championnat national, après une saison exceptionnelle, où la pandémie et les nombreuses irrégularités qui l’ont marqué, vient de prendre fin avec le sacre du Raja qui a coiffé au poteau son éternel rival, le Wydad. Et comme le hasard fait bien les choses les deux grands clubs casablancais seront confrontés, en demi -finales aller de la Ligue des champions d’Afrique aux deux ténors cairotes Zamalek et Al Ahly.

Samedi et dimanche les Rouges et les Verts auront la lourde responsabilité de défendre les couleurs marocaines face à deux ogres du football continental. Et là il n’y aura plus à se cacher derrière l’arbitrage, la proprammation ou n’importe quel autre motif pour justifier un éventuel échec qu’à Dieu ne plaise. Les coeurs de tous les Marocains, de Dakhla à Lagouira, seront avec les coéquipiers de Reda Tagnaouti et d’Anas Zniti. Il sera donc impératif pour les deux formations de la capitale économique de s’imposer sur le plus large score possible afin d’aborder les matches retour, sur les rives du Nil, avec sérénité. Avouons -le, la mission de nos deux représentants ne sera pas de tout repos lorsqu’ on sait que Al Ahly et Zamalek sont des durs à cuire dans cette compétition puisqu’ils y ont usé leurs crampons.

RajaMais le Raja et le Wydad, auront à coeur de contrecarrer les desseins des descendants des Pharaons. Ayant échoué à la dernière minute de sauvegarder son titre de champion, le Wydad sera animé d’un esprit de revanche sur le destin et cherchera à se réconcilier avec son public par une victoire sur le champion d’Egypyte. Pour ce, les hommes de Gamondi compteront sur Walid Karti, Ismail El Haddad, Badie Aouk et Yahia Jabrane pour faire la différence face à la solide formation cairote.
Pour sa part, le Raja encore auréolé de son douzième sacre en championnat abordera avec confiance sa confrontation avec Zamalek. Les hommes de Jamal Sellami, bien que diminués par de nombreuses absences et non des moindres, devront se transcender pour venir à bout des coéquipiers de deux vieilles
connaissances que sont Mohamed Ounajem et Achraf Bencherki les deux percutants attaquants des protégés de Mortada Mansour.
Perturbés par la maladie de leur joueur Farjani Sassi,touché par Corona, les Zamalkaouis seront certainement amoindris mentalement. Mouhcine Metouali et Abdelilah, Hafidi les deux meneurs de jeu du néo- champion du Maroc, sauront-ils profiter de cet atout pour conduire leurs jeunes coéquipiers à un succès tant attendu?La réponse est au bout des pieds de Soufiane Rahimi, Ben Malango ou Benhalib.

About Rédaction

Check Also

Digital Lila

Digital lila, le voyage poétique du Festival Gnawa

Au départ, une bonne idée : réunir sept grands maâlems pour nous plonger au cœur de ...