Home / Maroc / L’exposition «La Touche du Maroc» inaugure la galerie la Touche

L’exposition «La Touche du Maroc» inaugure la galerie la Touche

Pour son inauguration officielle, la galerie d’art La Touche de Casablanca a choisi d’organiser une exposition de deux artistes inspirés, la plasticienne Hind Chouklati et le photographe Rachid El Moutiq sur le thème «La Touche du Maroc». Prévue du 26 septembre au 8 octobre 2022, cette exposition se prononce comme le reflet de l’esprit même dans lequel cette galerie est fondée par l’artiste-peintre, photographe et galeriste marocain Ahmed Majdoubi. Le vernissage aura lieu le 26 septembre 2022 à 19h en présence des artistes.

Pour faire bon poids bonne mesure, Ahmed Majdoubi a choisi pour l’exposition inaugurale de sa galerie d’art La Touche de présenter le fruit d’un parcours initiatique et pédagogique entamé depuis des années : « La touche du Maroc». C’est même autour de ce thème que seront exposées les œuvres de l’artistepeintre Hind Chouklati et de l’artiste photographe Rachid El Moutiq, tous deux formés par l’artiste-peintre, photographe et galeriste Ahmed Majdoubi. Cette exposition est l’occasion pour les Casablancais, passionnés d’art de voir et d’apprécier les œuvres récentes de ces deux artistes dont le futur est au beau fixe. D’abord, Hind Chouklati, ingénieur de formation, nous invite à des univers indicibles où se mélangent à la contemplation et à la méditation, une atmosphère non-figurative où les choses et les sentiments sont plus suggérés que montrés. Dans sa dernière d’œuvres abstraites, elle nous livre une palette variée de styles et de compositions picturales colorées au cœur de l’abstraction.

De par ses gestes picturaux minutieux et vifs, notre artiste développe une œuvre à la charge émotionnelle très forte. Chez elle, la forme extérieure correspond parfaitement au motif intérieur. Quant à l’artiste photographe, également ingénieur de formation, il nous invite à découvrir ses œuvres photographiques récentes où il clame tout son amour pour le Maroc. Sous l’objectif de cet artiste se dégagent de belles impressions mais aussi quelques défis esthétiques de la photographie contemporaine marocaine. Et par là-même, il nous permet de mieux percevoir les évolutions de cette forme d’arts plastiques, entre le style et le contenu de chacune de ses œuvres exposées. Un sacré voyage au cœur de ce beau pays à partir de ses paysages, scènes et instants capturés. Or, plus qu’une simple exposition inaugurale d’un nouvel espace d’art, « La Touche du Maroc» révèle que les trajectoires des jeunes artistes plasticiens sont rythmées par autant d’étapes nécessaires à leur reconnaissance artistique dans un champ fortement concurrentiel.

En effet, cette exposition est le fruit d’un travail d’arrache-pied entamé par les deux artistes mais aussi d’une formation de plus de trois ans dispensée par Ahmed Majdoubi, dans l’Atelier de l’Artiste, espace qui fait partie intégrante de la logique et l’esprit de la Galerie d’Art La Touche.

Nourri par son amour et sa passion pour l’art et fort de son expérience de plus de deux décennies, l’artiste-peintre, photographe et galeriste Ahmed Majdoubi a conçu cette nouvelle galerie dans cette philosophie de formation, suivi, mise en relation public des jeunes artistes à l’image des talentueux Hind Chouklati et Rachid El Moutiq.

Une galerie, une philosophie

Débuter dans une carrière artistique est loin d’être facile et que le secteur ne se limite plus à la seule passion. Dès l’instant où ils consacrent plus de temps dans le développement de leurs créations, c’est sûr qu’ils envisagent d’en tirer profit plus tard. Mais pour y parvenir, ils doivent, souvent, multiplier les efforts. Malheureusement, beaucoup d’entre eux abandonnent au bout de quelques années faute de soutien, tandis que d’autres persévèrent pour atteindre leurs objectifs.

Pour les aider à réaliser leurs rêves, Ahmed Majdoubi a décidé d’ouvrir la galerie La Touche pour non seulement dispenser un enseignement à ses jeunes artistes mais aussi les encourager à y exposer leurs œuvres et leur permettre d’améliorer leurs travails dans le futur et à évoluer au fur et à mesure.

«Quand ils sont découverts par le public, les arts acquièrent toute leur valeur. Cette exposition est, donc, une étape très importante pour ces jeunes artistes. Elle peut leur ouvrir plusieurs portes et ainsi leur permettre de réaliser leurs rêves. Mais pour qu’une telle ambition puisse devenir réalité, il faut savoir optimiser l’exposition de ces œuvres d’art. Alors, comment faire ? Il existe plusieurs manières de le faire, mais l’important c’est de pouvoir viser les bonnes cibles», indique à ce propos Ahmed Majdoubi. Mais au-delà de favoriser l’éclosion d’une nouvelle génération d’artistespeintres, tous styles confondus, la Galerie d’art la Touche ambitionne aussi de célébrer les artistes contemporains les plus en vue de la scène artistique actuelle et rendre hommage aux pionniers de l’art made in Morocco. Elle se veut aussi un espace de dialogue et d’échange entre les plasticiens et le grand public étudiants, professeurs, critiques d’art, galeristes, collectionneurs, amateurs d’art contemporain….

Mieux encore, en marge de chaque exposition, seront programmées des visites guidées au profit des étudiants des écoles d’art dans le but de sensibiliser les jeunes à l’art et ses multiples formes. Il y aura également des conférences sur des thématiques axées sur l’art contemporain marocain. Bref, passionnés d’art, professionnels, artistes, écoles d’art, seront tous invités à partager des découvertes picturales et des dialogues artistiques dans une véritable communion.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Said Pipo

Said Pipo lance la Grande fête nationale dédiée aux enfants à Tanger

Après le franc succès de ses précédentes éditions tenues à Mohammedia, la Grande fête nationale ...