Home / Maroc / Les rêves dessinés de Loubna Benrabeh

Les rêves dessinés de Loubna Benrabeh

Loubna BenrabehEXPOSITION – Jusqu’au 14 janvier, les cimaises de la galerie de la Direction régionale de la Culture Casablanca-Settat abritent une exposition de l’artiste peintre Loubna Benrabeh sur le thème «Au-Delà du Réalisme». Une occasion pour les amateurs de l’art contemporain de découvrir la palette riche de cette plasticienne inspirée. Elle y dévoile sa dernière série d’œuvres faite de rêve fugace, poésie palpable et une véritable fête de couleurs, de formes et de lumières. Des œuvres profondément ancrées dans une démarche surréaliste hautement spirituelle. C’est même l’origine et la raison d’être de son travail pictural dénonçant implicitement le matérialisme de notre ère provoquant la perte de notre âme. Son œuvre favorise à la fois l’aspect extérieur par son harmonie des formes et des couleurs, et la résonance intérieure, celle de l’âme. Car son art prend sa source dans l’âme de l’artiste et possède presque une force d’éveil prophétique avec une forte influence. C’est par la compréhension de cette vision de l’artiste que le niveau spirituel du contemplateur s’élève. Cette exposition nous dévoile surtout tout le talent de cette artiste qui a depuis toujours inscrit son œuvre dans un processus favorisant l’évolution des mentalités, de la réflexion et donc de la spiritualité. Dans son univers, Loubna ressent ce besoin incessant de s’élever et d’avancer, lentement mais sûrement. Il est question d’une recherche perpétuelle de la profondeur de l’œuvre qui porte en elle plus de remises en question importantes. La contemplation de ses œuvres éveille en nous des sensations visuelles, mais aussi et au- delà des ondes sensitives, sensuelles, salées, sucrées ou épicées. Un frisson, la chair de poule, une douce chaleur.  

Dans ses tableaux, la résonance de l’âme conduit à la sensibilité. C’est dire qu’en somme, les œuvres de Loubna Benrabeh resteront le lieu d’inspiration pour son public grâce à ses différentes relectures et analyses à travers lesquelles elle réussit à produire des tableaux différents allant du simple lecteur et au plus érudit des critiques. Son expérience demeurera au fil du temps un travail riche de recherches et ouvert à toute interprétation au fur et à mesure que la vie elle-même se renouvelle de jour en jour, car le mérite de notre plasticienne chevronnée réside dans sa découverte de la vie tout en nous invitant à la découvrir ensemble. Cette interaction nous apprend à comprendre ce que nous ne pouvons percevoir qu’à travers la réflexion, la méditation et la contemplation. Et au-delà de la singularité, l’œuvre de Loubna ajoute une couche supplémentaire sur toutes les réflexions et les idées délivrées dans l’art et dans la peinture en particulier.  

De l’importance des formes à la symbolique des couleurs, il s’agit ici d’une théorie artistique à part entière, mais aussi d’une clé de lecture afin de pouvoir mieux apprécier le travail de notre artiste. De surcroît, ce plaisir s’augmente à mesure que l’affliction causée par la peinture est plus profonde. De la condition de la femme moderne à celle de l’Homme dans notre ère en passant par d’autres thématiques pas moins intéressantes, Loubna Benrabeh empile les idées et aborde les grandes questions de l’heure. Pourquoi s’arrête-t-on devant ses tableaux, qu’est-ce qui nous y fascine ? Qu’est-ce qui y séduit et surprend les yeux du spectateur ?… 

Autant de questions auxquelles répondent ses œuvres. Techniquement aussi, elle a créé un contact harmonieux entre les couleurs et les valeurs voisines, donnant ainsi de la douceur au passage des unes vers les autres. Et même après avoir identifié les éléments immédiatement visibles, le spectateur ne quitte pourtant pas encore ses tableaux. Au contraire, il continue à les regarder parce qu’il y perçoit quelque chose qui n’est pas directement visible et, par là même, qui est plus difficilement verbalisable. 

Ayoub Akil 

About Rédaction

Check Also

Abdelkrim Benatiq

A Oujda, Abdelkrim Benatiq veut mobiliser la jeunesse africaine 

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ – Si certains pays voient en la migration une contrainte, ou même une ...