Home / Maroc / Les Aït Chéris, histoire d’un amour tourmenté  

Les Aït Chéris, histoire d’un amour tourmenté  

Dans son dernier roman « Les Aït Chéris », paru aux éditions Sirocco, l’auteure marocaine, Zakya Daoud, nous livre l’histoire de couples mixtes au lendemain de l’indépendance. Un roman qui fait ressortir différentes facettes de couples franco-marocains, qui tantôt s’engagent, tantôt ne s’engagent pas, ainsi que leur rapport à la politique qui varie entre désintérêt et implication. « Les Aït Chéris » raconte le destin de Marie qui a rencontré Hocine à l’université. Éperdue d’amour, elle l’a suivi au Maroc. Si elle commence par vivre « dans la légèreté des choses », entourée d’autres Aït Chéris, ou couples mixtes, elle découvre vite un pays en plein tumulte, après la conquête de son indépendance. Des hommes comme Hocine, nationaliste, militent, parfois au péril de leur vie, pour des transformations sociales, économiques et politiques, tandis que d’autres choisissent l’attente, la compromission, voire la trahison de leurs idéaux. Les visions de l’avenir s’affrontent en effet, et les crises politiques, de plus en plus violentes, s’enchaînent. Après le drame, les rêves de Marie se muent en éveil d’une conscience politique, douloureuse. Autour d’elle, les convictions et engagements passionnés, contradictoires et opposés, deviennent d’implacables rivalités dont l’enjeu est le pouvoir. Les promesses, déceptions, disparitions et morts qui ponctuent ces premières années de l’indépendance du Maroc, transforment « les espoirs de la mixité » des Aït Chéris, couples ordinaires ou emblématiques, en lutte pour l’existence et la reconnaissance. Au travers de leur histoire, l’auteure déroule les événements de quinze années cruciales dans la construction du pays. Dense et passionnant, rigoureusement documenté, son récit fait apparaître les figures des anonymes, « vainqueurs » et « vaincus » de l’histoire en mouvement. Zakya Daoud (nom de plume de Jacqueline Loghlam), journaliste et écrivaine, a été, dès 1966, rédactrice en chef de Lamalif (revue marocaine d’études et de réflexions), correspondante de Jeune Afrique au Maroc et contributrice régulière de Maghreb-Machrek, Arabies et du Monde Diplomatique. Elle est l’auteur de nombreux essais et romans historiques, ainsi que de biographies. 

About Rédaction

Check Also

Meriem Mezian

EXPO : Meriem Mezian, ci-gît et revit l’Art  

EXPOSITION – Du 13 au 29 décembre prochain à Casablanca, l’Exposition « Les mains qui voient» rempile ...