Exposition

Leila Alaoui ressuscitée à Montréal

Leila Alaoui ressuscitée à Montréal
  • Marocains partout
  • 19 Janvier 2017 - 10:44
  • Rédaction

Un an jour pour jour après la tragique disparition de Leila Alaoui, la ville de Montréal ressuscite cette artiste émergente qui a succombé à l’attentat perpétré par Al-Qaïda à Ouagadougou au Burkina Faso, le 15 janvier 2016. Ainsi, le Musée des beaux-arts de la métropole canadienne consacre une exposition à la mémoire de la jeune photographe Leila Alaoui qui se poursuivra jusqu’au 30 avril 2017. « No Pasara », littéralement « Tu ne passeras pas », est une série de clichés, commandée en 2008 par l’Union européenne (UE). Le titre reprend le célèbre slogan antifasciste pendant la guerre civile espagnole « No Pasarán » (¡Ils ne passeront pas !).

L’œuvre de Leila Alaoui, photographe et vidéaste franco-marocaine, résulte de son observation du monde à partir d’une démarche critique. Elle s’exprime par le portrait et l’essai photographique ou vidéographique documentaire pour explorer la diversité culturelle et la migration en Méditerranée. Dès son premier projet, No Pasara, Leila Alaoui démontre son engagement humanitaire et son sens de l’altérité. Cette série de 24 images commandée par l’Union européenne en 2008, dont le titre signifie « Vous ne passerez pas », présente de jeunes Marocains imaginant un eldorado de l’autre côté de la Méditerranée.

Leila Alaoui se déplace de Béni Mellal, au centre du pays, jusqu’aux villes portuaires de Nador et Tanger où elle se familiarise avec la migration clandestine. Telle une ethnographe, elle se fait observatrice, à l’écoute de ses sujets avant d’immortaliser leurs états d’âme. Déterminée à comprendre cette nécessité de quitter le pays natal, elle expérimente même le trajet en barque avec trois harraga (brûleurs de frontière) qui ont échoué leur traversée.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...