Home / Maroc / Le Raja et Sellami victimes d’un complot machiavélique

Le Raja et Sellami victimes d’un complot machiavélique

Mustapha Abou Ibadallah, Journaliste chroniqueur

Assurément le Raja est victime d’une machiavélique machination ourdie par des mains occultes qui tirent les ficelles de loin. Au devant ce sont des supporteurs-marionnettes qui sont tombés dans le panneau. Manipulés par des nageurs en eaux troubles, ces moutons de Panurge ont organisé une manifestation dimanche dernier réclamant le départ de Jamal Sellami, du comité et des Sages lesquels ne sont en fait que de simples conseillers. Tout ce hirak rajaoui n’est venu qu’après la défaite lors du derby contre le Wydad. Si les Verts avaient été battus par Oued Zem, le Fath ou tout autre équipe il est quasiment certain qu’on n’aurait pas assisté à toute cette révolution.
Jamal Sellami, arrivé la veille du match retour de la Coupe Arabe contre le Wydad a réalisé une qualification spectaculaire après l’historique remontada. Quelques semaines après il remportait le derby puis, après une longue et pénible saison, le Raja était sacré champion du Maroc, titre qu’il n’avait plus remporté depuis 2013. Dans la foulée les Verts avaient également disputé une demi-finale de la Ligue des champions, stade qu’ils n’avaient plus atteint depuis près d’une décennie. Cette saison l’équipe est classée deuxième en championnat et n’a été battue qu’une seule et unique fois, elle est qualifié pour les quarts de finale de la coupe du Trône et surtout elle s’apprêter à disputer la finale de la coupe Mohammed VI.

En cas de victoire, la trésorerie du club serait pourvue de la bagatelle de 6 millions de dollars ce qui resolverait la crise financière dans laquelle se débat le club. Outre ces réalisations, Sellami a permis au Raja de s’abstenir de se lancer dans des recrutements faramineux en faisant appel à des joueurs issus de l’école du club. Ainsi Madkor, Zrida, El Habtti. Soukhal et Souboul ont été lancés dans le bain et se sont imposés de belle manière attirant même les yeux de recruteurs étrangers.

Au beau milieu de tout se travail remarquable, des fauteurs de trouble et des ennemis de la réussite sont venus semer la zizanie en se servant de la niaiserie de certains pseudo supporteurs. Tout ceci à la veille d’importantes échéances comme le match de coupe de la CAF prévu le 4 avril prochain en match aller et le 11 du même mois pour la rencontre retour.
Lassé par les critiques dont il fait l’objet, Sellami a prévenu le comité que le match contre Pyramides serait son dernier en tant qu’entraîneur des Verts. Et en grand seigneur l’ex-professionnel de Bekistas ne réclame aucun dédommagement. Mais le problème qui se poserait après le départ de Sellami serait dans le fait de trouver un remplaçant qui mènerait â bon port un Raja au bord de la crise cardiaque !

About Rédaction

Check Also

Abdelilah Chahidi

IAPA : Abdelilah Chahidi s’adjuge la médaille d’or

L’artiste-peintre  marocain Abdelilah Chahidi vient  de  remporter  la médaille d’or de la créativité, pour le ...