Home / Maroc / Le Raja de Casablanca sur le toit d’Afrique

Le Raja de Casablanca sur le toit d’Afrique

 

Mustapha Abou Ibadallah

COUPE DE LA CAF – L’on a coutume de dire que les grandes équipes tombent malades mais ne meurent jamais! Le Raja de Casablanca vient de nous le prouver dimanche à Kinshasa au Congo. Devant un public estimé à plus de 50 000 spectateurs et malgré les provocations de certains  supporteurs et des conditions climatiques  difficiles  les Verts ont réussi à remporter la coupe de la CAF (Total Confédération Cup). Forts des trois buts inscrits lors du match – aller à Casablanca les Verts ont rallié  Kinshasa avec la ferme intention de renouer avec un sacre africain qui leur tourne le dos depuis 15 ans.L’on se rappelle en effet que depuis 2003 et le trophée ramené de Garoua face à Coton Sport les Casablancais ont observé une longue absence sur le plan africain. Pire ils ont même vécu les pires moment depuis leur finale en Mondial des clubs contre le Bayern Munich. Heureusement que l’arrivée d’un commission provisoire constituée d’anciens dirigeants  puis l’élection de Jawad Ziyat en tant que président a remis le club sur orbite.

Raja de CasablancaLe résultat ne s’est pas fait attendre et le sacre de dimanche ne peut qu ‘augurer de lendemains enchanteurs pour le club de Derb Soltane. D’ailleurs les Félicitations du Souverain ne peuvent que pousser les joueurs et les dirigeants à redoubler d’efforts pour aller encore de l’avant. Pour revenir au match , disons que le but d’Abdelilah Hafidi inscrit dès la 21e minute a pesé lourd dans cette qualification du Raja.Malheureusement la sortie  sur blessure du métronome rajaoui a permis  à Vita Club de se reprendre et de revenir dans le match. D’abord  coup-franc  accordé par l’arbitre sud-africain Victor Gomez à la 45e minute  et magistralement botté par  Jean Marc  Makosso puis sur deux buts inscrit en l’espace de trois minutes respectivement par  Mokoko Batizio (71e) et Patrice  Ngoma (74e).
Ceci dit Mahmoud Benhalib pouvait , avec un peu plus de concentration réduire l’écart. Le dernier quart d’heure sera pénible pour le Raja où Zakaria Hadraf fut l’homme du match et au cours duquel Niasse et Mabide on fourni un travail titanesque en milieu du terrain. Cerise sur le gâteau le Raja, outre le sacre, a remporté  le titre du meilleur goléador  de cette compétition par le biais de Mahmoud Benhalib auteur de 12 buts. Les Verts se sont également illustrés en s ‘imposant cinq fois hors de leur base et en inscrivant la bagatelle de 34 buts. Badr Banoun, capitaine d  équipe , au lieu de brandir le trophée que lui a remis Ahmed Ahmed président de la CAF a eu un geste très apprécié en laissant ce soin à son aîné Mohamed Oulhaj.
Beaucoup d’observateurs ont souligné que ce trophée est un cadeau posthume pour Henri Michel qui avait remporté ce sacre avec le Raja et à l’emblématique dirigeant Abdellatif Lasky décédé il y a moins d’une semaine. Le Raja de Casablanca, rappelons – le, disputera la super-coupe contre l’Espérance de Tunis qu’on peut considérer comme une revanche… En 1999 les Verts avaient battu les Tunisiens au Menzah en finale de la Ligue des champions pour prendre part au premier Mondial des clubs au Brésil. Mais cela est une autre histoire !

About Rédaction

Check Also

Meriem Mezian

EXPO : Meriem Mezian, ci-gît et revit l’Art  

EXPOSITION – Du 13 au 29 décembre prochain à Casablanca, l’Exposition « Les mains qui voient» rempile ...