Home / Maroc / Le moral économique des Marocains en berne 

Le moral économique des Marocains en berne 

MarocainsLes Marocains ont le moral dans les chaussettes. La confiance des ménages, calculée chaque trimestre par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), a chuté de nouveau de 3 points au quatrième trimestre de 2018 s’établissant à à 79,8 points, au lieu de 82,5 points enregistrés le trimestre précédant et 85,9 points une année auparavant. Pire, la proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants a fortement diminué et se situe à son niveau le plus faible depuis des lustres. En effet, la majorité des ménages soit 59,6% considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.  

Il y a le ressenti d’une forte détérioration de niveau de vie. Au quatrième trimestre de 2018, 41,2% des ménages déclarent ont eu du mal à joindre les deux bouts au cours des 12 derniers mois. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 13,4 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédant que par rapport à une année auparavant où il était à moins 9,5 points et à moins 3,8 points respectivement. Au cours des 12 prochains mois, 25,7% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 39,6% à un maintien au même niveau et 34,7% à une amélioration.  

Au quatrième trimestre de 2018, 78,8% contre 8,8% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 70 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent où il a enregistré moins 65,2 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 58,5 points. Les Marocains sont-ils en train de broyer du noir ? Possible. En tout cas, 62,8% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 32,8% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,4% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 28,4 points contre moins 29,7 points au trimestre précédant et moins 24,4 au même trimestre de l’année précédente. Q 

uant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 31,6% contre 10,9% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 20,7 points au lieu de moins 18,2 points enregistré un trimestre auparavant et moins 16,7 points un an auparavant. S’agissant de l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 30,3% contre 11,2 % des ménages, s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Le solde d’opinion de cet indicateur enregistre 19,1 points au lieu de 18,2 points un trimestre auparavant et 19,2 points un an auparavant.  

About Rédaction

Check Also

Abdelkrim Benatiq

A Oujda, Abdelkrim Benatiq veut mobiliser la jeunesse africaine 

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ – Si certains pays voient en la migration une contrainte, ou même une ...