Home / Maroc / Actu / Le Maroc défendra coûte que coûte les acquis des MRE

Le Maroc défendra coûte que coûte les acquis des MRE

Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Anis Birrou a affirmé, vendredi dernier à Salé, que le Maroc reste déterminé à défendre les intérêts des Marocains du Pays-Bas au sujet de la sécurité sociale. A l’occasion d’une rencontre de concertation avec des associations représentant les Marocains résidant aux Pays-Bas, relative à la Convention de sécurité sociale de 1972 Maroc/Pays-Bas, M. Birrou a souligné que « l’Etat marocain a entrepris plusieurs mesures dans le but de préserver les acquis et les droits de nos compatriotes, en concertation avec la société civile active sur le sol néerlandais ». Le ministre a également souligné que la réunion avec des membres de la société civile permettra de recueillir toutes les propositions après la suspension par les Pays-Bas de l’annulation de cette Convention. Le gouvernement néerlandais avait décidé de mettre fin à l’accord bilatéral sur la sécurité sociale.

Allocations

Le gouvernement marocain avait exprimé sa préoccupation quant à cette décision unilatérale des Pays-Bas et fait part de son « rejet total » de cette décision aussi bien dans la forme que dans le fond. La justice néerlandaise a annulé, en première instance et en appel, toutes les décisions relatives à la réduction de ces allocations notamment celles des veuves et des enfants. Elles ont été jugées « contraires aux accords bilatéraux sur la sécurité sociale et aux conventions internationales et européennes ».  La partie néerlandaise a décidé de surseoir à la dénonciation de ladite Convention, annoncée en octobre 2014, afin de permettre aux deux parties d’engager des négociations sérieuses et substantielles en vue d’aboutir dans quelques semaines à un accord qui préserve les intérêts des deux pays », indique une déclaration conjointe Maroc-Hollande. Le Maroc avait conditionné la reprise des négociations sur le dossier des allocations familiales avec les Pays-Bas, au retrait du gouvernement néerlandais de son projet de loi visant l’annulation de manière unilatérale de l’accord bilatérale sur la sécurité sociale de 1972.

About Rédaction

Check Also

dos d’ânes

A dos d’ânes ou bosse de dromadaires  

SOCIÉTÉ – A Casablanca, les ralentisseurs, censés obliger les automobilistes à réduire la vitesse à ...