Home / Edito / L’Azantac et ses génériques retirés des rayons 

L’Azantac et ses génériques retirés des rayons 

L'AzantacSANTÉ – Après la France, c’est au tour du Maroc de retirer des rayons de pharmacies les médicaments contenant la “Ranitinide”, utilisés pour soigner des problèmes gastriques, principalement Azantac. Ces médicaments sont soupçonnés de contenir des substances suspectes notamment la “NDMA” N-Nitrosodimethy. Des molécules, dont la présence est probablement liée à un problème dans le procédé de fabrication des médicaments, sont classées comme cancérogènes probables chez l’homme sur la base d’études menées sur l’animal. Ce retrait intervient après que des rapports internationaux, dont celui de l’Agence européenne du médicament (EMA) qui a demandé aux laboratoires pharmaceutiques de passer en revue l’ensemble de leurs médicaments vendus en Europe pour y détecter «l’éventuelle présence» de ces impuretés, les nitrosamines. Le rappel au Maroc porte sur l’ensemble des médicaments en comprimé à base de ranitidine, un antihistaminique principalement utilisé pour traiter le reflux gastro-oesophagien. Il s’agit de comprimés pelliculés ou effervescents commercialisés sous le nom Azantac par GlaxoSmithKline et sous formes génériques sous les appellations Acidac, PEP-Rani, Ranimat, Efitac, Ranitil, Zantac et Normacide

About Rédaction

Check Also

code pénal

CNDH : Et si enfin on désislamisait le code pénal…   

SOCIÉTÉ – L’affaire de la journaliste Hajar Raissouni, condamnée pour « avortement illégal » et « relations sexuelles hors mariage » ...