Khalil Hachimi Idrissi, l’évidence du poème

  • Marocains partout
  • 18 Septembre 2017 - 10:30

Le journaliste et écrivain Khalil Hachimi Idrissi a présenté et dédicacé, samedi 16 septembre 2017, à Casablanca, son dernier recueil de poèmes « La foi n’est convoquée que les jours de fête », paru aux éditions La Croisée des Chemins. « L’écriture poétique est pour moi un exercice physique dont la matière première est soi-même. Ce troisième recueil est un pas supplémentaire vers une vérité de soi dans un chemin d’écriture constant », a confié M. Hachimi Idriss au cours d’une rencontre culturelle, en présence de personnalités du monde de la culture, de l’art et des lettres. Ce genre d’écriture enrichit le journaliste et l’amène vers une restitution du monde qu’il voit, a-t-il souligné, faisant constater que la poésie fait appel à des émotions authentiques très fortes dans la lecture du monde.

« L’écriture poétique ne se porte pas bien », en ce sens que les lecteurs de ce genre littéraire « sont aujourd’hui moins nombreux » au Maroc, a-t-il regretté. Le directeur des éditions La Croisée des Chemins, Abdelkader Retnani, a rappelé que le recueil, un petit format de 63 pages, vient d’être retenu avec cinq autres œuvres pour la finale du 10e « Prix Ivoire » pour la littérature africaine d’expression francophone. Les poèmes de ce recueil traitent de thématiques fortes et d’actualité, notamment celles liées au terrorisme, prônent le vivre ensemble et donnent au lecteur « une inspiration pour un monde meilleur », a-t-il expliqué. « Les difficultés de la vie sont tournées en dérision dans les œuvres de Khalil Hachimi Idrissi, ce qui démontre la force de la plume de l’auteur aux multiples casquettes, qui porte en lui la personne du journaliste, de l’écrivain et du poète », a fait remarquer M. Retnani.

Pour Mohamed Berrada, amateur de littérature et de poésie, le recueil permet de découvrir « une plume incisive qui porte l’empreinte du journaliste ». Khalil Hachimi Idrissi traite de thèmes « très forts” dans ses travaux poétiques, notamment l’humanisme et l’esclavagisme en choisissant des termes fors qui interpellent le lecteur », a-t-il souligné. Auteur de « Billets Bleus » (2005, Eddif), M. Hachimi Idrissi publie, en 2011, « A la conquête de rien », une nouvelle compilation de ses plus célèbres chroniques journalistiques, chez La Croisée des Chemins. Une année après, il sort son premier recueil de poèmes « Subterfuges » ou les détours des rimes rebelles, aux éditions Zanzibar. En 2015, il publie, coup sur coup, deux nouveaux recueils : « Une conversation marocaine », chez Casa Express, et « L’intuition et la preuve », paru aux éditions la Croisée des chemins.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...